Le Président Xi Jinping participe au 8e Sommet du G20 et y prononce un discours important

2013/09/06

Il souligne qu'il faut préserver et développer fermement une
économie mondiale ouverte et que la Chine se dote des conditions et
de la capacité de réaliser un développement économique
sain et durable

Le 5 septembre 2013, le 8e Sommet du G20 s'est tenu à Saint-Pétersbourg, en Russie. Le Président Xi Jinping y a participé et prononcé un discours important, soulignant la nécessité pour tous les pays de travailler avec une vision de long terme à construire une économie mondiale caractérisée par le développement innovant, la croissance interconnectée et l'interpénétration des intérêts, à préserver et à développer fermement une économie mondiale ouverte, à établir des partenariats économiques plus étroits et à assumer la responsabilité qui leur incombe. Il a affirmé que la Chine poursuivrait inébranlablement la réforme en profondeur sur tous les plans et la stratégie d'ouverture mutuellement avantageuse, et qu'elle possédait les conditions et la capacité de réaliser un développement économique sain et durable.

Avant l'ouverture du Sommet, le Président Xi Jinping et d'autres dirigeants participants ont été accueillis par le Président russe Vladimir Poutine à leur arrivée au Palais Constantin.

A 17 heures, heure locale, le Sommet a commencé sous la présidence de M. Vladimir Poutine, ayant pour thème la croissance et l'emploi. Les dirigeants participants ont intervenu sur la situation de l'économie mondiale, le commerce, le développement et la réforme du système monétaire et financier international.

Dans son allocution, le Président Xi Jinping a fait remarquer qu'actuellement, l'économie mondiale reprenait progressivement et que la situation continuait à évoluer dans la bonne direction. Pourtant, a-t-il dit, des impacts négatifs de la crise financière internationale se font toujours sentir et il y a un long chemin à parcourir pour réaliser la reprise économique mondiale. Il a invité les divers pays à construire une économie mondiale caractérisée par le développement innovant, la croissance interconnectée et l'interpénétration des intérêts.

Selon le Président Xi Jinping, le développement innovant permet d'assurer une croissance durable de l'économie mondiale. Il a invité tous les pays à élever la qualité et l'efficacité de la croissance et à renforcer la compétitivité économique par une réforme structurelle active. La croissance interconnectée, a-t-il dit, permet d'assurer une croissance forte de l'économie mondiale. Il a indiqué que chaque pays devait garder à l'esprit la conscience de communauté de destin pour coopérer dans la concurrence et réaliser le gagnant-gagnant par la coopération, et tenir compte des intérêts des autres pays et les aider à se développer dans la recherche de ses propres intérêts et développement, de sorte à promouvoir une croissance interconnectée de tous les pays. Affirmant que l'interpénétration des intérêts permet d'assurer une croissance équilibrée de l'économie mondiale, il a invité tous les pays à développer une chaîne de valeur mondiale basée sur le partage des intérêts, à former un grand marché international au bénéfice de tous et à réaliser le développement gagnant-gagnant.

Le Président Xi Jinping a souligné que les membres du G20 devaient, pour construire une telle économie mondiale, établir entre eux des partenariats économiques plus étroits et assumer la responsabilité qui leur incombe. Il a avancé les propositions suivantes :

Premièrement, adopter des politiques macroéconomiques responsables. Les entités économiques majeures doivent avant tout bien gérer leurs propres affaires pour éviter de grands problèmes dans leurs économies, et les différents pays ont à intensifier les consultations et la coordination sur les politiques macroéconomiques. La Chine a adopté une politique économique responsable envers non seulement sa propre économie mais aussi l'économie mondiale. Dotée de bons fondamentaux économiques, la Chine poursuit fermement la réforme structurelle, même au prix d'une croissance relativement ralentie. Elle possède les conditions et la capacité de réaliser un développement économique sain et durable, apportant par là davantage d'effets d'entraînement positifs à l'économie mondiale.

Deuxièmement, préserver et développer ensemble une économie mondiale ouverte. Il convient de lutter contre toute forme de protectionnisme, de préserver un système commercial multilatéral libre, ouvert et non discriminatoire, d'explorer les moyens pour améliorer les règles internationales en matière d'investissement et de promouvoir le mouvement rationnel des capitaux pour le développement dans le monde.

Troisièmement, perfectionner la gouvernance économique mondiale pour la rendre plus juste et plus équitable. Les pays concernés doivent agir sans tarder pour bien mettre en œuvre les réformes des quotes-parts et de la gouvernance du FMI et élaborer une nouvelle formule de calcul des quotes-parts reflétant le poids relatif des différents pays dans l'économie mondiale. Il faut continuer à renforcer la régulation du marché financier international, construire un système monétaire international stable et résistant aux risques, réformer la composition du panier de devises du DTS, resserrer les liens entre les mécanismes de coopération financière internationaux et régionaux et mettre en place un pare-feu contre les risques financiers.

Le Président Xi Jinping a affirmé la détermination inébranlable de la Chine à faire avancer la réforme en vue d'un développement socio-économique sain et durable. La Chine, a-t-il dit, mène actuellement une étude globale sur l'approfondissement de la réforme sur tous les plans pour promouvoir de manière coordonnée la réforme dans les domaines économique, politique, culturel, social et écologique, et libérer et accroître encore davantage les forces productives et la créativité de toute la société. Il a indiqué que la Chine travaillerait à renforcer le système de marché, à faire avancer les réformes dans les domaines du contrôle macroéconomique, de la fiscalité, de la finance, de l'investissement et de l'administration, et à faire davantage jouer le rôle fondamental du marché dans la répartition des ressources. Rappelant que la Chine s'efforce d'approfondir la réforme pour établir le taux d'intérêt et le taux de change davantage déterminés par le marché, de renforcer la flexibilité du taux de change du RMB et de parvenir progressivement à la convertibilité du RMB sous le compte de capital, il a affirmé que la Chine poursuivrait la stratégie d'ouverture mutuellement avantageuse, et travaillerait à approfondir les réformes institutionnelles en matière d'investissement et de commerce, à perfectionner les lois et règlements en vue de créer un cadre juridique impartial pour les entreprises étrangères implantées en Chine et à régler les litiges commerciaux avec les pays concernés à travers les consultations.

Pour conclure, le Président Xi Jinping a souligné que tant que nous travaillions main dans la main pour établir des partenariats plus étroits, le G20 pourrait aller encore plus loin d'un pas plus solide et les peuples du monde seraient plus confiants dans l'économie mondiale et dans la vie de demain.

D'autres dirigeants participants ont indiqué qu'actuellement, le processus de la reprise de l'économie mondiale ne s'était pas encore achevé et se trouvait dans une phase cruciale et que le monde faisait face à la fois à des défis et à des opportunités. Selon eux, les membres du G20 doivent renforcer la coopération et la coordination des politiques, bien gérer les effets de débordement de leurs politiques monétaires, préserver la stabilité du marché financier international et tenir compte des intérêts des pays dans les différents stades de développement afin de jeter la base à la réalisation d'une croissance forte, durable et stable de l'économie mondiale.

Le Vice-Premier Ministre Wang Yang a été présent au Sommet.

 Recommander à    Imprimer

L'adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie,Arrondissement Chao Yang, Pékin Code Postal 100701 Numéro de Téléphone:86-10-65961114