DOCUMENT DE POSITION DE LA CHINE SUR LE 70e ANNIVERSAIRE DE LA CRÉATION DE L'ORGANISATION DES NATIONS UNIES

2015/09/21

I. L'année 2015 marque le 70e anniversaire de l'Organisation des Nations Unies (ONU), de la victoire de la Guerre mondiale antifasciste et de la victoire de la Guerre de résistance du peuple chinois contre l'agression japonaise. L'ONU, un fruit de la victoire de la Guerre mondiale antifasciste, porte en elle l'aspiration ardente des peuples du monde à la paix et au développement. Sa création est un événement majeur qui fait date dans l'histoire de l'humanité et marque un jalon dans la cause de la paix et du progrès de l'humanité.

Depuis 70 ans, l'ONU, en tant qu'organisation intergouvernementale la plus représentative et jouissant de la plus grande autorité, joue un rôle irremplaçable dans la promotion du progrès de l'humanité en s'appuyant sur ses trois piliers que sont la paix et la sécurité, le développement ainsi que les droits de l'homme et a remporté des succès remarquables.

70 ans après la fondation de l'ONU, la Charte des Nations Unies est toujours pertinente. La communauté internationale doit non seulement se rappeler l'esprit de la Charte, mais aussi enrichir sans cesse son contenu en tenant compte des courants et des besoins réels de notre époque pour la revigorer et la redynamiser.

Le monde d'aujourd'hui est un monde de changements, marqué par l'apparition continue de nouvelles opportunités comme de nouveaux défis, les mutations profondes du système et de l'ordre internationaux et l'évolution des rapports de force mondiaux de manière profonde et dans un sens favorable à la paix et au développement. La paix, le développement et la coopération gagnant-gagnant s'affirment davantage comme les courants de notre époque. Dans le même temps, nous sommes confrontés à de multiples nouveaux enjeux et difficultés. Les conséquences profondes de la crise financière internationale se font toujours sentir, les questions planétaires comme la pauvreté restent non résolues, les crises régionales ne cessent de surgir et les menaces sécuritaires non traditionnelles telles que le terrorisme et la cybersécurité gagnent du terrain. Le chemin est encore long pour préserver la paix mondiale et promouvoir le développement partagé.

Dans un tel contexte, la communauté internationale a plus d'attentes envers l'ONU qui assume des responsabilités plus lourdes. Le rôle de l'ONU ne peut qu'être renforcé et non affaibli, et son autorité doit être préservée et non mise en cause.

II. Dans le but de réaliser au plus tôt les idéaux énoncés dans la Charte des Nations Unies, la communauté internationale doit faire du 70e anniversaire de l'ONU une occasion importante pour évaluer le passé et envisager l'avenir ainsi que pour atteindre les objectifs suivants :

- Retenir les leçons du passé et préserver les acquis de la victoire de la Guerre mondiale antifasciste pour protéger les générations futures de l'abominable fléau de la guerre.

- Défendre les buts et principes de la Charte des Nations Unies. Il faut respecter les voies de développement et les systèmes sociaux librement choisis par les différents pays et veiller à résoudre pacifiquement les divergences et litiges entre États par voie de dialogue et de consultations.

- Préconiser une sécurité commune, globale, coopérative et durable, respecter et garantir la sécurité de chaque pays, mettre en place un cadre international de coopération sécuritaire ouvert, transparent et basé sur l'égalité, ouvrir une nouvelle voie de la sécurité marquée par l'effort commun, le partage et le gagnant-gagnant et préserver ensemble la paix et la sécurité régionales et mondiales.

- Promouvoir la démocratie et le respect du droit dans les relations internationales. Il faut s'en tenir aux Cinq Principes de la Coexistence pacifique dans les relations internationales, préserver l'équité et la justice dans le monde et faire valoir les règles universellement applicables pour distinguer le juste de l'injuste et promouvoir la paix et le développement. Tous les pays, grands ou petits, puissants ou faibles, riches ou pauvres, sont membres égaux de la communauté internationale et doivent participer à l'élaboration des règles internationales sur un pied d'égalité et exercer leurs droits conformément à la loi. Aucun pays n'a le droit de compromettre les droits et intérêts d'autrui sous le couvert du droit.

- Préserver et développer une économie mondiale ouverte, promouvoir une croissance forte, durable et équilibrée, améliorer la gouvernance économique mondiale et assurer à tous les pays l'égalité des chances, des règles et des droits dans la coopération économique internationale afin de réaliser la prospérité commune et le développement partagé des différents pays du monde.

- Promouvoir la coopération internationale pour le développement et aider en priorité les pays en développement à résoudre leurs préoccupations liées au développement, pour que tous les pays s'engagent dans la voie d'un développement équitable, inclusif et durable.

- Respecter le droit de chaque pays de choisir en toute indépendance sa voie de développement des droits de l'homme, accorder une importance égale aux deux types de droits de l'homme, mener un dialogue et une coopération d'égal à égal et constructifs, favoriser une approche équitable et objective dans le traitement des questions liées aux droits de l'homme et promouvoir un développement sain de la cause internationale des droits de l'homme.

- S'attacher aux principes de la recherche d'un terrain d'entente par-delà les divergences, de l'ouverture et de la tolérance, s'enrichir de la complémentarité à travers les échanges et progresser ensemble dans un esprit de l'entente dans la diversité pour que chaque civilisation s'épanouisse dans toute sa splendeur.

- Construire un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant, faire évoluer l'ordre et le système internationaux dans un sens plus juste et plus rationnel et promouvoir l'établissement d'une communauté de destin de l'humanité. Tous les pays sont appelés à associer les intérêts nationaux aux intérêts communs, à élargir la convergence d'intérêts entre États et à mettre la coopération au service de la paix, du développement, du gagnant-gagnant et du « tous gagnants ».

- Écouter davantage les pays en développement dans les affaires internationales, tenir compte de leurs revendications, préserver leurs droits et intérêts et accroître leur droit à la parole au sein de l'ONU et des autres institutions internationales concernées.

III. À l'occasion du 70e anniversaire de l'ONU, la communauté internationale doit travailler ensemble pour faire de l'ONU un défenseur ferme de la paix et de la sécurité internationales et un promoteur actif du développement et de la prospérité dans le monde. La Chine propose d'agir dans les domaines prioritaires suivants :

1. Le développement est une aspiration commune de tous les pays du monde. Le Sommet des Nations Unies pour l'adoption du Programme de développement pour l'après-2015 de septembre offre une occasion historique à saisir par les États pour montrer leur volonté politique, réunir le consensus et promouvoir le processus de développement mondial. Il est impératif de mettre en œuvre le Programme de développement pour l'après-2015, de s'en tenir au principe des « responsabilités communes mais différenciées », de respecter les conditions nationales ainsi que le mode et la voie de développement de chaque pays et de travailler ensemble pour éliminer l'extrême pauvreté, coordonner le développement économique, le progrès social et la protection de l'environnement, réduire l'écart entre le Nord et le Sud et réaliser une prospérité commune et un développement partagé.

2. Un partenariat mondial pour le développement plus équitable et plus équilibré est une garantie solide pour la réalisation d'un développement partagé. Les pays développés sont appelés à s'acquitter des responsabilités internationales qui leur incombent, à honorer leurs engagements en matière d'aide publique au développement et à promouvoir la coopération Nord-Sud. Les pays en développement, quant à eux, sont invités à renforcer la coopération Sud-Sud, complément de la coopération Nord-Sud, et à unir leurs efforts pour connaître un plus grand développement, de sorte à contribuer à l'enrichissement du partenariat pour le développement. La Chine et l'ONU organiseront ensemble, en marge des sommets des Nations Unies prévus en septembre, une table ronde sur la coopération Sud-Sud pour mobiliser tous les acteurs en vue d'une meilleure efficacité de cette coopération dans le cadre du Programme de développement pour l'après-2015.

3. Le débat général de l'Assemblée générale est la plus auguste tribune de l'ONU. Le débat général de la 70e Assemblée générale revêt une signification toute particulière. Il doit permettre aux différents pays de débattre des moyens de concrétiser l'idéal d'un monde sans guerre, de réaliser la bonne entente entre les États et civilisations, d'instaurer un nouveau type de relations internationales axées sur la coopération gagnant-gagnant, de promouvoir la démocratie et le respect du droit dans les relations internationales, de bâtir un monde meilleur, de renforcer le rôle de l'ONU et des autres enjeux majeurs, de sorte à donner des orientations à suivre par le monde et l'ONU.

4. L'égalité des genres et l'autonomisation des femmes sont des symboles importants du développement et du progrès de la société humaine. La Chine et l'ONU Femmes prévoient l'organisation d'un sommet mondial sur les femmes en septembre au siège des Nations Unies. Nous espérons que ce sommet obtiendra un soutien agissant et une participation active des différentes parties et les amènera à prendre des engagements politiques et à accorder des soutiens financiers pour une mise en œuvre effective de la Déclaration et du Programme d'action de Beijing adoptés par la 4e Conférence mondiale sur les femmes et la réalisation des objectifs concernant les femmes définis par le Programme de développement pour l'après-2015.

5. De multiples menaces traditionnelles et non traditionnelles pèsent toujours sur la paix et la sécurité internationales. Le Conseil de Sécurité, au cœur du mécanisme international de sécurité collective, assume en premier lieu la responsabilité de préserver la paix et la sécurité dans le monde. Il est extrêmement important de renforcer le mécanisme international de sécurité collective, de favoriser le règlement politique des questions régionales brûlantes et de faire mieux exercer au Conseil de Sécurité ses fonctions et pouvoirs aux termes de la Charte des Nations Unies.

6. Les opérations de maintien de la paix des Nations Unies constituent un moyen efficace pour pratiquer le multilatéralisme et préserver la sécurité collective. La Chine espère que ces opérations se perfectionneront et s'adapteront en fonction de l'évolution de la situation internationale, et estime qu'il faut renforcer la planification stratégique, élaborer des mandats plus réalistes et plus réalisables, accroître l'efficacité du déploiement des missions, améliorer la gestion et la coordination interne, et aider les pays en développement à renforcer leurs capacités. La Chine soutient l'initiative avancée par le Secrétaire général des Nations Unies d'évaluer et d'améliorer les opérations de maintien de la paix, et espère que les Nations Unies pourront trouver des terrains d'entente avec les États membres à travers de larges consultations, s'en tenir aux trois principes de base de l'activité de maintien de la paix et fixer le cap pour les futures opérations, de sorte à mieux accomplir les différentes missions, dont la préservation et la construction de la paix et la protection des civils.

7. La flambée de maladie à virus Ebola, de MERS et d'autres maladies a une fois de plus sonné l'alarme sur la sécurité de la santé publique dans le monde. Les actions menées dans les domaines de l'enfant et de l'éducation mettent en jeu le développement sur le long terme de l'humanité. La protection des droits et intérêts des personnes handicapées doit attirer l'attention de l'ensemble de la communauté internationale. Le 70e anniversaire de l'ONU représente une opportunité importante pour engager et faire aboutir à des résultats concrets des discussions approfondies sur des questions majeures telles que la sécurité de la santé publique, les enfants, l'éducation ainsi que les droits et intérêts des personnes handicapées, et encourager la communauté internationale à élaborer une stratégie globale et à investir davantage dans ces domaines, pour que tout un chacun puisse partager les fruits du développement.

8. Le changement climatique est un défi commun pour l'humanité. L'année 2015 est une année cruciale pour les négociations sur le changement climatique. Les différentes parties attendent beaucoup de la 21e session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). La Chine entend travailler ensemble avec les parties concernées, conformément aux principes des « responsabilités communes mais différenciées », de l'équité et des capacités respectives, pour faire aboutir la Conférence Paris Climat 2015 à un nouvel accord selon le calendrier prévu, et mettre en place une gouvernance mondiale sur le climat qui soit équitable, raisonnable et marquée par la coopération gagnant-gagnant. Pour ce faire, les Nations Unies ont à jouer un rôle de pilotage politique et à mobiliser les volontés politiques.

9. La communauté internationale connaît actuellement une recrudescence du terrorisme. Les différentes parties sont appelées à travailler en toute solidarité pour le combattre. Dans la lutte antiterroriste, il convient de s'attaquer aux manifestations de même qu'aux racines du mal, d'adopter une approche globale et de coordonner les actions, ainsi que de faire valoir pleinement le rôle central de l'ONU et du Conseil de Sécurité. Il ne faut pas avoir deux poids deux mesures, et encore moins associer le terrorisme à quelque pays, nation ou religion que ce soit. Aux nouveaux changements et évolutions du terrorisme international, la communauté internationale doit répondre par de nouvelles visions et mesures pour renforcer la collecte et le partage d'informations, combattre la diffusion sur Internet des idées terroristes, couper les voies de circulation transfrontalière des terroristes et de financement du terrorisme, promouvoir la déradicalisation et d'autres solutions permettant d'éliminer les foyers du terrorisme, et d'acculer les terroristes dans leurs derniers retranchements.

10. La cybersécurité est devenue une question stratégique majeure pour la souveraineté, la sécurité et le développement des différents pays. La Chine est d'avis que la communauté internationale doit renforcer la coopération sur la base du respect mutuel, de l'égalité et des bénéfices réciproques, pour bâtir ensemble un cyberespace marqué par la paix, la sécurité, l'ouverture et la coopération. Il convient d'élaborer les règles internationales concernées dans le cadre des Nations Unies et de promouvoir un système de gouvernance d'Internet multilatéral, démocratique et transparent.

11. « Les droits de l'homme pour tous » représentent un noble idéal poursuivi par l'humanité tout entière. Malheureusement, la guerre, la pauvreté, la maladie et la discrimination demeurent de sérieux menaces et défis. La Chine invite la communauté internationale à traiter la question des droits de l'homme toujours de manière impartiale, objective et non sélective, à rejeter la politisation de la question et la pratique du double critère, à soutenir le Conseil des droits de l'homme et le Haut-Commissariat aux droits de l'homme des Nations Unies dans leurs efforts de jouer tout leur rôle, ainsi qu'à promouvoir et à protéger effectivement les droits de l'homme à travers les échanges et la coopération.

12. Le 70e anniversaire de la création de l'ONU doit être une occasion importante pour l'Organisation de se repositionner et de prendre un nouveau départ. La Chine espère qu'elle pourra, à ce moment charnière crucial, examiner et améliorer son travail dans tous les domaines, afin de renforcer l'efficacité et la force de ses actions, de donner une nouvelle impulsion à son renouveau sur tous les plans et de mieux servir les « peuples des Nations Unies ». Il convient de se garder d'aborder les questions controversées à l'occasion du 70e anniversaire de l'ONU dans le souci de préserver l'unité des États membres et d'éviter toute perturbation dans des discussions sur les thèmes majeurs concernés.

 Recommander à    Imprimer

L'adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie,Arrondissement Chao Yang, Pékin Code Postal 100701 Numéro de Téléphone:86-10-65961114