Conférence de presse du 6 mars 2017 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

2017/03/06

 

Q : Le 3 mars, le Département d’État américain a publié les rapports sur les droits de l’homme pour 2016, qui critiquent une nouvelle fois la situation des droits de l’homme en Chine. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Les éléments sur la Chine dans lesdits rapports sont infondés et pleins de préjugés. Nous nous y opposons fermement et nous avons fait des représentations solennelles auprès de la partie américaine.

Le gouvernement chinois accorde une haute importance à la protection et à la promotion des droits de l’homme. Depuis la fondation de la Chine nouvelle, des progrès considérables ont été réalisés en Chine en matière de droits de l’homme. C’est un fait incontestable pour tous ceux qui n’ont pas de préjugés politiques.

Nous sommes toujours d’avis que les pays du monde doivent mener des dialogues et des échanges sur la question des droits de l’homme sur la base de l’égalité et du respect mutuel pour s’inspirer les uns des autres et progresser ensemble. Nous exhortons la partie américaine à voir la situation des droits de l’homme en Chine d’une manière objective et impartiale et à cesser de s’ingérer dans les affaires intérieures de la Chine sous le prétexte des droits de l’homme.

Q : Ces rapports critiquent aussi la situation à Hong Kong et à Macao. Nous avons noté que les gouvernements des Régions administratives spéciales de Hong Kong et de Macao y avaient répondu pour exprimer leur opposition à l’ingérence d’un gouvernement étranger dans leurs affaires internes. Quel est votre commentaire sur ce sujet ?

R: Depuis le retour de Hong Kong et de Macao à la mère patrie, le principe d’« un pays, deux systèmes » et les lois fondamentales sont mis en application et les habitants de Hong Kong et de Macao jouissent pleinement des droits et des libertés conférés par la loi. C’est un fait objectif et incontestable reconnu par toute personne impartiale. Les rapports américains ont fait des remarques irresponsables et des critiques infondées sur les affaires des régions administratives spéciales chinoises au mépris des faits. La Chine exprime son vif mécontentement et sa ferme opposition à cette approche tout à fait erronée. Je tiens à souligner une fois de plus que Hong Kong et Macao sont des régions administratives spéciales de la Chine et les affaires de Hong Kong et de Macao relèvent des affaires intérieures de la Chine, et que la partie américaine n’a pas le droit de s’y ingérer.

Q : Hier, la Chine n’a pas rendu public le chiffre précis du budget de la défense nationale de cette année. Et aujourd’hui, il est publié sur le site web de l’agence Xinhua. Pourriez-vous nous expliquer pourquoi ? Est-ce que le gouvernement chinois cherche à dissimuler quelque chose ?

R : Sur la question des dépenses militaires de la Chine, la porte-parole de la 5e session de la 12e Assemblée populaire nationale Fu Ying a donné des explications détaillées. Je n’ai rien à ajouter. Je tiens à souligner que la Chine poursuit la voie du développement pacifique et la politique de défense nationale à caractère défensif.

Q : Ce matin, la RPDC a tiré quatre missiles balistiques. Quel est votre commentaire là-dessus ? En outre, quelle est votre réponse aux discussions sur l’accélération du déploiement du système THAAD ?

R : Concernant le tir de missiles effectué par la RPDC que vous avez mentionné, nous avons noté ce qui s’est passé. Les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité ont des dispositions claires sur les tirs effectués par la RPDC en recourant à la technologie des missiles balistiques. La Chine s’oppose à ce que la RPDC effectue des tirs en violation des résolutions pertinentes. Nous avons noté également que les États-Unis et la République de Corée menaient actuellement des manœuvres militaires conjointes de grande ampleur visant la RPDC. Dans la situation actuelle, toutes les parties concernées ont à faire preuve de retenue et à s’abstenir des provocations réciproques et des actes susceptibles d’aggraver les tensions dans la région.

Sur la question du système THAAD, nous avons présenté notre position à plusieurs reprises. Nous sommes fermement opposés au déploiement par les États-Unis et la République de Corée du système THAAD en République de Corée. À notre avis, cet acte détruit l’équilibre stratégique dans la région, compromet les intérêts stratégiques et sécuritaires des pays de la région dont la Chine et n’aide pas à préserver la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne. Nous exhortons les parties concernées à prendre en compte les préoccupations légitimes de la Chine, à cesser le processus de déploiement et à se garder d’aller plus loin sur la voie erronée.

Q : À la suite de la décision de la République de Corée de déployer le système THAAD, plus de 20 magasins Lotte Mart en Chine ont fermé. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Comme nous l’avons indiqué à plusieurs reprises, les entreprises étrangères, dont celles de la République de Corée, sont les bienvenues à investir et à développer leurs activités en Chine et les autorités chinoises protègent leurs droits et intérêts légitimes en vertu de la loi. Les entreprises étrangères en Chine doivent respecter les lois et règlements chinois.

Q : Selon des médias, le Secrétaire d’État américain Rex Tillerson se rendra en visite au Japon, en République de Corée et en Chine en mars. Durant son séjour en Chine, il s’entretiendra avec des dirigeants chinois et le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi et échangera avec eux sur la question nucléaire de la péninsule coréenne. Pourriez-vous le confirmer et nous en donner plus d’informations ?

R : Nous serons heureux d’accueillir le Secrétaire d’État Rex Tillerson en Chine à un moment convenable pour les deux parties. Les deux pays sont en communication sur les affaires y relatives.

Q : Selon des sources d’information, la partie américaine aurait cherché à empêcher les tirs de missiles de la RPDC par l’interférence électromagnétique. Quel est votre commentaire là-dessus ? En plus, la nouvelle administration américaine réfléchit sur les mesures à prendre pour faire face aux menaces nucléaire et balistique venant de la RPDC, telles que frappe de missiles contre les sites de lancement de missiles en RPDC et redéploiement d’armements nucléaires en République de Corée. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Sur votre première question, je n’en suis pas au courant.

Sur votre deuxième question qui porte sur des politiques de la nouvelle administration américaine, je voudrais souligner que la Chine œuvre à la dénucléarisation de la péninsule coréenne, à la préservation de la paix et de la stabilité dans la péninsule et au règlement des problèmes par voie de dialogue et de concertation. Cette position reste inchangée. Dans le même temps, comme nous l’avons toujours affirmé, la situation actuelle dans la péninsule coréenne est complexe et sensible et les parties concernées doivent faire preuve de sang-froid et de retenue et s’abstenir des actes susceptibles de rendre la situation plus tendue. En plus, notre position sur la dénucléarisation de la péninsule est très claire. C’est d’œuvrer à la dénucléarisation de la péninsule tout entière.

Q : Le 3 mars, le Représentant spécial du gouvernement chinois pour les affaires de la péninsule coréenne Wu Dawei aurait eu des entretiens téléphoniques respectivement avec ses homologues des États-Unis et de la République de Corée. Veuillez nous en donner plus d’informations.

R : Le 3 mars, le Représentant spécial Wu Dawei s’est entretenu au téléphone respectivement avec le négociateur en chef américain aux Pourparlers à Six Joseph Yun et le négociateur en chef de la République de Corée Kim Hong-kyun. Il a notamment exposé la position et les préoccupations de la Chine sur les manœuvres militaires conjointes entre les États-Unis et la République de Corée et le déploiement du système THAAD par les États-Unis en République de Corée.

Selon le Représentant spécial Wu Dawei, des exercices militaires conjoints d’envergure entre les États-Unis et la République de Corée n’aident pas à résoudre la question de la péninsule et risquerait d’accentuer la rivalité et de compliquer la situation. Il a affirmé son souhait de voir les États-Unis et la République de Corée faire preuve de retenue et se garder d’accentuer encore davantage les tensions.

M. Wu Dawei a également souligné la ferme opposition de la Chine au déploiement du système THAAD par les États-Unis en République de Corée et demandé aux deux pays de prendre en compte les préoccupations sérieuses de la Chine et de gérer adéquatement les questions concernées.

Q : Aujourd’hui, Taiwan a annoncé que l’« Association des relations de l’Asie de l’Est » changerait d’appellation pour devenir l’ « Association des relations Taiwan-Japon ». Quel est votre commentaire sur ce sujet ?

R : Je n’en dispose pas d’informations. Nous avons présenté notre position sur des questions similaires. La position de la Chine sur la question de Taiwan est constante et claire. Nous nous opposons fermement à toute tentative de créer « deux Chine » ou « une Chine, un Taiwan ». Nous exhortons la partie japonaise à honorer scrupuleusement ses engagements, à rester fidèle au principe d’une seule Chine et à gérer adéquatement les questions relatives à Taiwan conformément aux quatre documents politiques sino-japonais dont la Déclaration conjointe sino-japonaise.

 Recommander à    Imprimer

L'adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie,Arrondissement Chao Yang, Pékin Code Postal 100701 Numéro de Téléphone:86-10-65961114