Document de la politique de la Chine à l'égard des pays arabes

2016/01/13

Janvier 2016

Avant-propos

Unies par une vieille amitié, la nation chinoise et la nation arabe sont liées par les Routes de la Soie terrestre et maritime depuis plus de 2 000 ans. Tout au long de cette longue histoire, la paix, la coopération, l'ouverture, la tolérance, l'inspiration mutuelle et le bénéfice réciproque ont toujours dominé leurs échanges.

La fondation de la Chine nouvelle et l'accession successive des pays arabes à l'indépendance ont ouvert une nouvelle ère dans l'histoire des échanges amicaux sino-arabes. La Chine a établi, entre 1956 et 1990, des relations diplomatiques avec l'ensemble des 22 pays arabes. Ayant fermement soutenu le mouvement de libération nationale arabe, elle a appuyé résolument les pays arabes dans leur lutte pour défendre la souveraineté nationale et l'intégrité territoriale, réaliser et préserver les droits et intérêts nationaux et combattre l'intervention et l'invasion étrangères, de même que dans leur cause du développement économique et de la construction du pays. Les pays arabes, quant à eux, ont accordé à la Chine un soutien agissant sur les dossiers comme le rétablissement de la Chine dans son siège légitime aux Nations Unies et la question de Taiwan.

Depuis la fin de la Guerre froide, la Chine et les pays arabes ont su suivre le courant mondial de la paix, du développement et de la coopération et travaillé dans l'esprit du respect mutuel et de l'égalité pour approfondir l'amitié traditionnelle et développer activement les relations bilatérales. Leurs efforts ont permis de faire fructifier la coopération dans les domaines politique, économique, commercial, technico-scientifique, culturel, éducatif, militaire, sanitaire, sportif et de la presse, et d'instaurer des relations de coopération amicale tournées vers le nouveau siècle.

Créé en 2004, le Forum sur la Coopération sino-arabe (FCSA) est aujourd'hui une plate-forme de coopération collective couvrant un large éventail de domaines et dotée d'une dizaine de mécanismes de coopération. Avec l'instauration en 2010 des relations de coopération stratégique axées sur la coopération globale et le développement partagé, la coopération collective sino-arabe est entrée dans une nouvelle étape vers une meilleure qualité et une plus grande performance. Dans son discours important prononcé à l'ouverture de la 6e Conférence ministérielle du FCSA en 2014, le Président Xi Jinping a fixé les domaines structurants et les axes prioritaires de la coopération collective sino-arabe et donné des orientations à suivre pour le développement des relations sino-arabes et la construction du Forum.

60 ans après le début des relations diplomatiques entre la Chine et les pays arabes, leur coopération ne cesse de s'approfondir dans tous les domaines. La Chine a établi des partenariats globaux stratégiques, des partenariats stratégiques ou des relations de coopération stratégique avec huit pays arabes, ainsi qu'un mécanisme de dialogue stratégique avec le Conseil de Coopération des États arabes du Golfe (CCG). Le monde arabe représente désormais le premier fournisseur de pétrole brut et le 7e partenaire commercial de la Chine. Les initiatives chinoises, telles que la construction commune par la Chine et les pays arabes de la « Ceinture économique de la Route de la Soie » et de la « Route de la Soie maritime du 21e siècle », la mise en place d'une architecture de coopération « 1+2+3 » axée sur la coopération énergétique, privilégiant la construction d'infrastructures et la facilitation du commerce et de l'investissement, et s'appuyant sur les trois secteurs de hautes et nouvelles technologies, à savoir le nucléaire civil, le satellite et les nouvelles énergies, et le renforcement de la coopération en matière de capacités de production, ont reçu un écho favorable auprès des pays arabes. Partageant une large convergence de vues sur la préservation de la souveraineté et de l'intégrité territoriale, la défense de la dignité nationale, le règlement politique des crises et la promotion de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient, les deux parties ont des positions proches sur les questions comme la réforme des Nations Unies, le changement climatique et les négociations du Cycle de Doha et maintiennent d'excellentes coordination et coopération sur ces dossiers. La connaissance mutuelle et l'amitié entre les peuples chinois et arabes ont aussi été renforcées, grâce aux échanges humains et culturels sans cesse multipliés et aux liens de plus en plus étroits entre les populations.

En l'espace de 60 ans, la coopération amicale sino-arabe a gagné une ampleur et une profondeur sans précédent pour devenir un modèle de coopération Sud-Sud et acquérir des expériences réussies : les deux parties, fidèles aux principes de l'égalité et du respect mutuel, ont toujours su rester frères, amis et partenaires malgré les aléas internationaux ; elles ont toujours cherché, dans un esprit de bénéfice mutuel et de développement partagé, à réaliser leurs intérêts communs et le développement durable, quelles que soient leurs évolutions respectives; et elles ont toujours œuvré pour la promotion du dialogue, des échanges et de l'inspiration mutuelle sur le plan culturel et respecté le système social et la voie de développement de l'autre, quelle que soit leur différence idéologique.

Dans ce premier document sur sa politique arabe, le gouvernement chinois a fait le rappel historique et le bilan des expériences du développement des relations sino-arabes, exposé les principes directeurs pour le développement de ces relations, planifié l'avenir de la coopération sino-arabe mutuellement bénéfique et réaffirmé sa volonté politique d'œuvrer pour la paix et la stabilité au Moyen-Orient, dans le but de porter les relations sino-arabes à un nouveau palier.

Partie I Approfondir les relations de coopération stratégique sino-arabes marquées par la coopération globale et le développement commun

À l'heure actuelle, la situation internationale continue à traverser des changements profonds et complexes. La multipolarisation et la globalisation économique gagnent en profondeur, la diversification culturelle et l'informatisation de la société se poursuivent, et l'architecture mondiale et l'ordre international connaissent un réajustement et une évolution accélérés. Les différents pays travaillent d'arrache-pied pour revoir leurs stratégies de développement respectives, promouvoir la réforme et l'innovation, accélérer la transition économique et s'ouvrir de nouveaux espaces de développement. Dans le même temps, l'économie mondiale se trouve toujours dans la phase de réorganisation profonde, sur fond de l'accentuation des facteurs géopolitiques, de la succession d'instabilités régionales, de la multiplication des menaces sécuritaires non conventionnelles et des défis planétaires, et d'un écart Nord-Sud toujours très important. Nous avons encore un long chemin à parcourir pour promouvoir la noble cause de la paix et du développement de l'humanité.

La Chine, le plus grand pays en développement au monde, œuvre pour réaliser les objectifs des « deux centenaires », construire un pays socialiste moderne prospère, démocratique, harmonieux et hautement civilisé et réaliser le rêve du grand renouveau de la nation chinoise. Portant toujours haut levé le drapeau de la paix, du développement, de la coopération et du gagnant-gagnant, elle poursuivra inébranlablement la voie du développement pacifique et la stratégie d'ouverture mutuellement bénéfique afin d'établir un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant.

Se situant au carrefour des continents asiatique et africain, les pays arabes sont dotés d'une grande diversité sur les plans religieux et culturel, d'une civilisation ancienne, de ressources naturelles uniques et d'énormes potentiels de développement. Dans le contexte actuel, ils s'attellent à explorer en toute indépendance une voie de développement adaptée à leurs réalités nationales, à promouvoir l'industrialisation, à favoriser la création d'emplois, à améliorer le bien-être social, et à contribuer activement à la paix et à la stabilité régionales, jouant un rôle important dans les affaires régionales et internationales.

La Chine et les pays arabes, tous pays en développement, représentent ensemble un sixième de la surface terrestre de notre planète, environ un quart de la population mondiale et un huitième du volume économique mondial. Malgré leurs différences en termes de ressources naturelles et de stade de développement, ils se trouvent tous dans une phase de développement importante et ont la même mission de réaliser le renouveau de la nation et la prospérité du pays. Les deux parties ont intérêt à intensifier leurs solidarité et coordination, à renforcer les échanges et l'inspiration mutuelle dans la recherche de voie de développement, à raffermir leur coopération en vue du développement commun, à promouvoir ensemble la sécurité régionale et à coopérer pour l'établissement d'un nouveau modèle de relations internationales, afin de préserver la souveraineté, l'indépendance et l'intégrité territoriale de la Chine et des pays arabes, et de promouvoir la stabilité, le développement économique et le bien-être social au grand bénéfice des peuples chinois et arabes.

La Chine poursuivra et fera rayonner l'amitié traditionnelle sino-arabe, enrichira et approfondira sans cesse la coopération tous azimuts, à divers niveaux et dans de vastes domaines avec les pays arabes et œuvrera au développement durable et sain des relations de coopération stratégique sino-arabes marquées par la coopération globale et le développement commun, afin d'apporter une contribution énergique à la préservation de la paix, de la stabilité et du développement dans la région et dans le monde.

Partie II Politique de la Chine à l'égard des pays arabes

Les pays arabes sont des partenaires importants de la Chine dans sa poursuite ferme de la voie du développement pacifique, le renforcement de la solidarité et de la coopération avec les autres pays en développement et la promotion de l'instauration d'un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant. La Chine place depuis toujours ses relations avec les pays arabes dans une optique stratégique et s'en tient constamment à la consolidation et à l'approfondissement de l'amitié traditionnelle sino-arabe, un principe de la politique extérieure de la Chine. Elle s'en tiendra à la juste conception de la justice et des intérêts et accompagnera les pays arabes dans la promotion de la paix, de la stabilité et du développement tout en assurant un meilleur développement d'elle-même, pour réaliser la coopération gagnant-gagnant et le développement partagé et ouvrir un avenir plus radieux des relations de coopération stratégique sino-arabes.

- La Chine est déterminée à développer ses relations avec les pays arabes sur la base des cinq principes, à savoir, respect mutuel de la souveraineté et de l'intégrité territoriale, non-agression mutuelle, non-ingérence mutuelle dans les affaires intérieures, égalité et avantages réciproques et coexistence pacifique. Elle soutient le processus de paix au Moyen-Orient, la création d'un État palestinien indépendant et pleinement souverain sur la base des frontières de 1967 et ayant Jérusalem-Est comme capitale ainsi que les efforts déployés par la Ligue arabe et ses États membres à cette fin. Elle s'en tient au règlement politique des crises régionales et appuie la création d'une zone exempte d'armes nucléaires et d'autres armes de destruction massive au Moyen-Orient. Elle soutient les efforts actifs des pays arabes visant à renforcer l'unité, à contrer la propagation des idées extrémistes et à combattre le terrorisme. Elle respecte le choix des peuples arabes, soutient les pays arabes dans la recherche indépendante de voies de développement adaptées à leurs réalités nationales respectives et souhaite renforcer l'échange d'expériences en matière de gouvernance avec eux.

- La Chine entend développer la coopération pragmatique avec les pays arabes selon les principes du bénéfice mutuel et du gagnant-gagnant, et en particulier dans le cadre de la construction « Ceinture et Route », pour créer des synergies entre les stratégies de développement des deux côtés, mettre en valeur les atouts et les potentiels respectifs, promouvoir la coopération industrielle internationale, et élargir la coopération dans les domaines des infrastructures, de la facilitation du commerce et des investissements, du nucléaire civil, du satellite, des nouvelles énergies, de l'agriculture et de la finance, dans le but de réaliser le progrès et le développement communs et de mieux faire bénéficier des fruits de coopération aux peuples chinois et arabes. La Chine entend développer, ensemble avec les pays arabes, de nouveaux mécanismes de coopération fondés sur l'ouverture, la réciprocité, le bénéfice mutuel et le gagnant-gagnant. Elle continuera à aider au mieux de ses capacités les pays arabes en fonction de leurs besoins et par des canaux bilatéraux et multilatéraux à améliorer le bien-être social et la capacité d'auto-développement.

- La Chine entend œuvrer ensemble avec les pays arabes à promouvoir la diversité culturelle ainsi que le dialogue et l'inspiration mutuelle entre les différentes civilisations. Elle envisage d'intensifier les échanges humains et culturels et de renforcer la coopération sino-arabe dans les domaines des sciences, de l'éducation, de la culture, de la santé et de l'audiovisuel pour approfondir la connaissance mutuelle et l'amitié entre les peuples, favoriser l'enrichissement mutuel des cultures, tisser des liens de compréhension mutuelle et d'échanges entre les nations chinoise et arabe, et contribuer ensemble avec les pays arabes au progrès de la civilisation humaine.

- La Chine entend renforcer les consultations et la coordination avec la partie arabe pour défendre en commun les buts et principes de la Charte des Nations Unies, mettre en œuvre le Programme de développement durable à l'horizon 2030, préserver l'équité et la justice dans le monde et faire évoluer l'ordre international dans un sens plus équitable et plus rationnel. Sur les grands dossiers internationaux tels que la réforme de l'ONU, le changement climatique et la sécurité alimentaire et énergétique, les deux parties se témoigneront mutuellement respect quant aux intérêts majeurs et préoccupations essentielles de part et d'autre, se prêteront mutuellement soutien sur les revendications légitimes et les positions raisonnables de l'une et de l'autre, et défendront résolument les intérêts communs de l'ensemble des pays en développement.

Partie III Renforcer sur tous les plans la coopération sino-arabe

I. Politique

1. Échanges de haut niveau

Maintenir la dynamique des échanges et du dialogue de haut niveau entre la Chine et les pays arabes, valoriser pleinement le rôle de pilotage des rencontres entre les dirigeants dans les relations sino-arabes, renforcer la communication sur les relations bilatérales et les grandes questions d'intérêt commun, intensifier les échanges d'expérience en matière de gouvernance et de développement, consolider la confiance politique mutuelle, élargir les intérêts communs et promouvoir la coopération pragmatique.

2. Mécanismes intergouvernementaux de consultation et de coopération

Renforcer davantage les mécanismes intergouvernementaux de consultation et de dialogue entre la Chine et les pays arabes, mettre pleinement en valeur le rôle de planification et de coordination des mécanismes bilatéraux et multilatéraux tels que les dialogues stratégiques et les consultations politiques, intensifier la communication et les échanges et promouvoir le développement partagé.

3. Échanges entre les organes législatifs, les partis politiques et les collectivités territoriales

L'Assemblée populaire nationale de Chine entend renforcer les échanges et coopérations à différents niveaux et par de multiples canaux avec les organes législatifs des pays arabes sur la base du respect mutuel, de l'approfondissement de la compréhension mutuelle et du développement de la coopération.

Le Parti communiste chinois entend approfondir les échanges avec les partis et les organisations politiques amis des pays arabes sur la base de l'indépendance, de l'égalité, du respect mutuel et de la non-ingérence mutuelle dans les affaires intérieures, de manière à consolider la base politique du développement des relations sino-arabes.

Continuer à renforcer les échanges entre les collectivités territoriales des deux parties. Consolider le mécanisme du Forum sino-arabe des villes, soutenir l'établissement de davantage de jumelages entre les provinces et villes des deux parties et promouvoir les échanges et coopérations en matière de développement et de gouvernance au niveau local.

4. Coopération dans les affaires internationales

Renforcer les consultations sur les affaires internationales, rester en communication et en coordination sur les questions internationales et régionales d'importance majeure, se soutenir mutuellement sur les questions touchant aux intérêts vitaux et aux préoccupations majeures de part et d'autre, intensifier la coordination et la concertation au sein des organisations internationales, et défendre les intérêts communs des deux parties et de tous les pays en développement.

Sauvegarder ensemble l'ordre et le système internationaux centrés sur les buts et principes de la Charte des Nations Unies, travailler énergiquement à construire un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant et promouvoir ensemble la paix et le développement dans le monde. Appuyer le rôle prédominant de l'ONU dans le maintien de la paix mondiale, la promotion du développement partagé et le renforcement de la coopération internationale, soutenir la réforme nécessaire et rationnelle de l'ONU et accroître la représentation et le droit à la parole des pays arabes et des autres pays en développement au sein du Conseil de Sécurité.

5. Question relative à Taiwan

La question de Taiwan touche aux intérêts vitaux de la Chine. Le principe d'une seule Chine constitue un fondement important de l'établissement et du développement des relations de la Chine avec les pays et les organisations régionales arabes. La Chine apprécie l'attachement ferme et constant des pays et des organisations régionales arabes au principe d'une seule Chine, leur position de ne pas développer de relations ni d'échanges officiels avec Taiwan ainsi que leur soutien au développement pacifique des relations inter-détroit et à la réunification de la Chine.

II. Investissement et commerce

1. « Ceinture et Route »

Inviter les deux parties à promouvoir ensemble le projet « Ceinture et Route » dans le respect des principes des consultations communes, des efforts conjoints et des bénéfices partagés, mettre en place une architecture de coopération « 1+2+3 » ayant comme axe principal la coopération énergétique, comme deux moteurs la construction d'infrastructures et la facilitation du commerce et de l'investissement, et comme points de percée trois secteurs de hautes et nouvelles technologies, à savoir le nucléaire civil, le satellite et les nouvelles énergies, de sorte à promouvoir la montée en gamme de la coopération pragmatique sino-arabe.

2. Coopération sur les capacités de production industrielle

Conformément aux principes de gestion par les entreprises, d'orientation par le marché, d'appui des pouvoirs publics et de respect des règles commerciales, associer les atouts de la Chine en matière de capacités de production industrielle aux besoins des pays arabes, mener avec ces derniers une coopération portant sur les capacités de production avancées, adaptées, efficaces, génératrices d'emplois, vertes et respectueuses de l'environnement et soutenir l'industrialisation des pays arabes.

3. Coopération en matière d'investissement

Sur la base de l'égalité, du bénéfice mutuel et de la coopération gagnant-gagnant, encourager et appuyer les entreprises chinoises et arabes dans leurs efforts visant à accroître et à optimiser les investissements mutuels, à diversifier les domaines et les modalités de coopération ainsi qu'à élargir les sources d'investissement et de financement et à renforcer la coopération en matière d'investissement et de financement mutuels au moyen d'actions et d'obligations, de prêts, de financement mezzanine, d'investissements directs et de fonds. La Chine entend continuer à octroyer aux pays arabes des prêts préférentiels et des crédits à l'exportation, et à favoriser l'investissement chinois dans ces pays par des soutiens en matière d'assurance-crédit à l'exportation et d'assurance des investissements à l'étranger. Promouvoir les négociations et la conclusion d'accords entre la Chine et les pays arabes en vue d'éviter les doubles impositions et de prévenir la fraude et l'évasion fiscales, créer un bon environnement d'investissement, fournir des facilités aux investisseurs chinois et arabes et protéger leurs droits et intérêts légitimes.

4. Coopération commerciale

Favoriser l'accès au marché chinois de produits non pétroliers d'un plus grand nombre de pays arabes et optimiser continuellement la structure du commerce entre les deux parties pour assurer un développement soutenu et régulier des échanges commerciaux. Multiplier les échanges et les consultations entre les autorités économiques et commerciales chinoises et arabes, conclure au plus tôt les négociations en vue d'instaurer une zone de libre-échange et signer un accord de libre-échange entre la Chine et le CCG. S'opposer au protectionnisme commercial, travailler énergiquement à lever les barrières non tarifaires, résoudre adéquatement les litiges et frictions commerciaux par concertations amicales et mettre progressivement en place aux niveaux bilatéral et multilatéral des mécanismes d'alerte aux litiges commerciaux et de coopération en matière de défense commerciale. Renforcer la coopération dans les domaines de l'inspection et de la quarantaine, accélérer l'harmonisation des normes chinoises et arabes, intensifier les échanges humains et la formation, et combattre conjointement l'exportation et l'importation des produits contrefaits ou de mauvaise qualité.

5. Coopération énergétique

Développer la coopération sur la base du bénéfice mutuel. Promouvoir et appuyer la coopération sino-arabe en matière d'investissement dans les domaines du pétrole et du gaz naturel, surtout dans la prospection, l'exploitation, le transport et le raffinage de pétrole, et promouvoir la coordination des services techniques, la complémentarité des équipements et l'harmonisation des normes des deux côtés autour du génie pétrolier. Renforcer la coopération dans le domaine des énergies renouvelables telles que le solaire, l'éolien et l'hydroélectricité. Construire ensemble un centre de formation sino-arabe sur les énergies propres et promouvoir sur tous les plans la coopération entre les deux parties dans les domaines concernés.

6. Coopération dans le domaine de la construction d'infrastructures

Encourager et soutenir une participation accrue des entreprises et institutions financières chinoises à la coopération sino-arabe dans la construction d'infrastructures ferroviaires, routières, portuaires, aéronautiques, électriques, des télécommunications, du système de navigation satellitaire Beidou et des stations terrestres de communication par satellite et élargir de manière progressive le partenariat en matière d'exploitation des projets. Mettre en œuvre des projets de coopération structurants dans les pays arabes en fonction de leurs priorités et besoins en matière de développement de sorte à améliorer sans cesse le niveau d'infrastructures de ces pays.

7. Coopération spatiale

Développer davantage la coopération spatiale entre les deux parties en envisageant activement des projets conjoints dans les domaines des technologies spatiales, du satellite et de leur application, de l'enseignement des sciences spatiales ainsi que de la formation, en accélérant l'installation du système de navigation satellitaire Beidou dans les pays arabes et en intensifiant les échanges et la coopération entre les deux parties dans le domaine de l'astronautique habitée pour porter la coopération spatiale à un niveau supérieur.

8. Coopération en matière de nucléaire civil

Renforcer la coopération dans la conception et la construction de centrales nucléaires ainsi que dans la formation en technologies nucléaires. Développer activement une coopération dans toute la chaîne industrielle nucléaire et promouvoir des actions conjointes en matière de recherche fondamentale, de combustible, de réacteurs de recherche, d'application des technologies nucléaires, de sécurité nucléaire, de traitement et de stockage des déchets radioactifs, de gestion de crise et de sûreté nucléaire et accélérer les efforts communs pour mettre en place un centre de formation arabe sur l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire afin de rehausser la coopération dans le domaine du nucléaire civil.

9. Coopération financière

Soutenir l'implantation mutuelle de succursales par les institutions financières qualifiées des deux parties et la coopération entre ces dernières dans divers domaines, et renforcer davantage les échanges et la coopération entre les autorités de supervision des deux côtés. Promouvoir une coopération monétaire renforcée entre les banques centrales chinoise et arabes, engager des discussions sur l'élargissement du règlement transfrontalier en monnaies locales et du swap de devises et accorder plus de soutien à l'assurance sur le financement. Accroître la coordination et la coopération dans les organisations et mécanismes financiers internationaux, améliorer et réformer le système financier international et renforcer le droit à la parole et la représentation des pays en développement. La Chine salue la participation et le rôle actif des pays arabes dans la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures.

10. Construction de mécanismes et de plates-formes de coopération économique et commerciale

Faire valoir activement le rôle des mécanismes bilatéraux et multilatéraux comme les comités mixtes économiques et commerciaux intergouvernementaux et la Chambre de commerce conjointe sino-arabe et mettre pleinement à profit l'Exposition Chine-Pays arabes et d'autres plates-formes pour favoriser les visites croisées et les échanges entre les gouvernements et les entreprises chinois et arabes.

III. Développement social

1. Santé

Intensifier les échanges et la coopération dans les domaines de la médecine traditionnelle et de la médecine moderne, accorder une grande importance à la prévention et au contrôle des maladies infectieuses et non infectieuses, notamment à la coopération en matière d'information et de surveillance en cas d'épidémies, et favoriser l'envoi réciproque et les visites croisées d'experts chinois et arabes. Promouvoir la coopération entre les établissements sanitaires et multiplier les échanges cliniques. Continuer à envoyer des équipes médicales et en améliorer la qualité des services.

2. Coopération sur l'éducation et la valorisation des ressources humaines

Renforcer, élargir et renouveler la coopération sur l'éducation et l'exploitation des ressources humaines. Encourager les établissements d'enseignement supérieur des deux parties à mener des études et recherches conjointes sur l'histoire et la culture, l'application des sciences et technologies, ainsi que sur des pays et des régions. Faire avancer la construction de l'Université Chine-Jordanie, soutenir la formation conjointe des talents chinois et arabes, accroître les échanges d'étudiants, multiplier progressivement les échanges de bourses gouvernementales, notamment en augmentant la proportion des étudiants-chercheurs et en élargissant les spécialités couvertes. Promouvoir l'enseignement en chinois et appuyer les projets de formation des enseignants du chinois dans les pays arabes. Mener activement des échanges et coopérations sur la formation professionnelle et mettre en commun les expériences réussies.

3. Coopération technico-scientifique

Accélérer l'instauration d'un mécanisme sino-arabe de coopération intergouvernementale sur l'innovation scientifique et technologique. Mettre en œuvre le projet du partenariat technico-scientifique sino-arabe et renforcer sans cesse les capacités scientifiques et technologiques des pays arabes. Mettre à profit le Centre de transfert de technologies sino-arabe pour construire un réseau intégré de coopération et de transfert de technologies entre la Chine et les pays arabes. Mettre en œuvre en faveur des pays arabes le « Programme des jeunes talents scientifiques » et encourager les échanges entre les jeunes talents du milieu scientifique et technologique des deux parties. Construire ensemble des laboratoires communs, des centres de recherche conjoints et des parcs technologiques spéciaux de niveau national, mettre en place des plates-formes de soutien au développement à l'international des entreprises et encourager les entreprises de technologie à se lancer dans l'innovation, l'entrepreneuriat et l'implantation de centres R&D dans les pays arabes. La Chine invite des techniciens des pays arabes aux séminaires de technologie pour les pays en développement organisés par le Ministère chinois des Sciences et Technologies. Travailler activement à promouvoir l'application et la généralisation des acquis scientifiques et techniques et des technologies avancées et adaptées de l'une partie chez l'autre.

4. Coopération agricole

Renforcer la coopération agricole bilatérale et multilatérale entre la Chine et les pays arabes, notamment sur l'agriculture pluviale, l'irrigation économe en eau, l'alimentation musulmane, la sécurité alimentaire, l'élevage et la médecine vétérinaire, et encourager les agronomes des deux parties à intensifier leurs échanges. La Chine continuera à mettre en place des projets de démonstration de technique agricole dans les pays arabes, amplifiera les formations en matière de gestion et de technique agricoles et veillera à un meilleur suivi et à une meilleure évaluation des projets.

5. Coopération en matière de lutte contre le changement climatique, de protection environnementale et de sylviculture

Promouvoir vigoureusement la communication et la coordination entre les deux parties dans le cadre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, de la Convention sur la diversité biologique et de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification, développer activement des échanges et coopérations au niveau bilatéral et multilatéral dans les domaines aussi variés que le dialogue et le partage d'informations sur les politiques environnementales, le droit de l'environnement, la prévention et la gestion de la pollution de l'eau, de l'air et du sol, la sensibilisation du public à la protection environnementale, l'évaluation des impacts environnementaux, la surveillance de l'environnement, l'industrie et les technologies environnementales, la protection de la biodiversité, la lutte contre la désertification, le reboisement dans les régions arides, la gestion forestière, la formation des agents et l'organisation des colloques sur ce sujet, afin de renforcer ensemble les capacités de lutte contre le changement climatique et de protection environnementale.

IV. Échanges culturels et humains

1. Échanges entre les civilisations et les religions

Renforcer le dialogue des civilisations et promouvoir les échanges entre les différentes religions. Créer des plates-formes d'échanges interreligieux bilatérales et multilatérales, préconiser l'harmonie et la tolérance entre les différentes religions, explorer la coopération sur la déradicalisation et endiguer ensemble la montée et la propagation de l'extrémisme.

2. Coopération sur la culture, l'audiovisuel, le cinéma, la presse, l'édition et les think-tanks

Encourager les échanges de visites réguliers entre les officiers culturels chinois et arabes et l'établissement des partenariats de coopération amicale entre les institutions culturelles des deux parties dans un esprit d'inspiration mutuelle des expériences réussies. Appuyer la création réciproque des centres culturels, l'organisation des années culturelles croisées et la participation aux festivals artistiques du pays partenaire, et achever le programme d'échange de visites entre 10 000 artistes chinois et arabes. Renforcer la coopération sur la formation des compétences culturelles et les industries culturelles.

Promouvoir l'intensification du dialogue et de la coopération entre la presse et les médias des deux parties, notamment sur les expériences professionnelles, l'échange d'articles et la formation du personnel, et soutenir les interviews et les productions conjointes et la création de médias communs. Les deux parties renforceront leurs échanges et coopérations dans l'audiovisuel et le cinéma, continueront à mener à bien le Forum sur la coopération audiovisuelle sino-arabe, et coopéreront sur la traduction et la diffusion cinématographiques et télévisuelles, et la technologie et l'industrie audiovisuelles. Encourager l'organisation des semaines du cinéma croisées, les échanges de visites entre les cinéastes et la participation active aux festivals internationaux du cinéma de l'autre partie. Assurer la traduction et le doublage en langues chinoise et arabe d'œuvres artistiques de part et d'autre. Soutenir la coopération entre l'Union des Radiodiffusions des États arabes, la Radio Chine Internationale et la Chaîne arabe de la Télévision centrale de Chine.

Appuyer les échanges et coopérations entre les institutions d'information et les maisons d'édition des deux parties, mettre activement en application le Mémorandum sur la coopération en matière de traduction et d'édition des ouvrages classiques chinois et arabes, encourager et soutenir la participation des maisons d'édition de part et d'autre aux salons internationaux du livre organisés dans un pays partenaire.

Intensifier les échanges entre les experts et universitaires et envisager favorablement la création d'un mécanisme d'échange durable entre les think-tanks chinois et arabes.

3. Échanges populaires et échanges entre les jeunes et les femmes

Continuer à accroître les échanges entre les peuples, à perfectionner le mécanisme de la Conférence d'amitié sino-arabe et à accorder un soutien accru aux associations d'amitié sino-arabe. Encourager et appuyer le développement coordonné des échanges amicaux multiformes des organisations non gouvernementales et des associations populaires des deux parties.

Promouvoir activement les échanges entre les jeunes chinois et arabes, resserrer les liens entre les services chargés de la jeunesse des deux parties et intensifier les contacts et les échanges entre les jeunes talents des différents milieux des deux côtés.

Continuer à renforcer les échanges et la coopération en matière d'égalité des genres, encourager et soutenir l'organisation de dialogues de haut niveau, de séminaires, d'échanges culturels et d'activités relatives au renforcement des capacités par les organismes et les associations des femmes des deux parties.

4. Coopération touristique

Encourager les départements et les entreprises du tourisme des deux parties à faire une promotion mutuelle de ressources et produits touristiques et à coopérer dans le domaine du tourisme. La Chine accueille favorablement les demandes des pays arabes pour obtenir le statut de destination touristique autorisée pour les groupes de touristes chinois.

V. Paix et Sécurité

1. Paix régionale

Préconiser l'application au Moyen-Orient du concept de sécurité commune, intégrée, coopérative et durable, soutenir les efforts des pays arabes et des autres pays de la région visant à mettre en place un mécanisme régional de coopération sécuritaire collective marqué par l'inclusivité et le partage en vue de la paix et de la stabilité durables et de la prospérité de la région.

2. Coopération militaire

Approfondir les échanges et la coopération militaires sino-arabes. Multiplier les échanges de visites entre les dirigeants de l'armée, élargir les échanges entre les militaires, approfondir la coopération en matière d'équipements militaires et de technologies spécifiques et organiser des entraînements militaires conjoints. Continuer à soutenir les efforts des pays arabes dans le renforcement de la défense nationale et de l'armée dans le but de préserver la paix et la sécurité dans la région.

3. Coopération antiterroriste

Combattre et condamner fermement le terrorisme sous toutes ses formes et s'opposer à tout acte d'associer le terrorisme à une nation ou religion en particulier ainsi qu'au deux poids deux mesures. Soutenir les efforts des pays arabes visant à combattre le terrorisme et à renforcer leurs capacités antiterroristes. La Chine estime que la lutte antiterroriste nécessite une approche globale de nature à s'attaquer aux manifestations comme aux racines du fléau et que les actions antiterroristes doivent se faire dans le respect des buts et principes de la Charte des Nations Unies, des normes du droit international, de la souveraineté, de l'indépendance et de l'intégrité territoriale de chaque pays.

La Chine entend renforcer les échanges et la coopération avec les pays arabes en matière de lutte antiterroriste, établir un mécanisme permanent de coopération sécuritaire, intensifier le dialogue en matière de politiques, les échanges de renseignements et d'informations et développer la coopération technologique et la formation des personnels afin de répondre ensemble aux menaces terroristes régionales et internationales.

4. Coopération consulaire, judiciaire, policière et en matière de migration

Défendre effectivement la sécurité et les droits et intérêts légitimes des entreprises et des ressortissants chinois dans les pays arabes et de ceux des pays arabes en Chine. Mettre en place et perfectionner les arrangements institutionnels pour favoriser les échanges humains entre les deux parties. Consolider les acquis de coopération en matière d'entraide judiciaire, d'extradition et de rapatriement et accroître les échanges et la coopération en ce qui concerne la conclusion d'accords d'entraide judiciaire, la poursuite des fugitifs à l'étranger et le recouvrement des biens mal acquis, ainsi que la lutte contre la criminalité transnationale organisée et la corruption.

5. Sécurité non traditionnelle

Accroître ensemble les capacités de réponse aux menaces de sécurité non traditionnelles. Soutenir les efforts de la communauté internationale contre la piraterie et continuer à déployer des navires militaires pour participer aux opérations visant à assurer la sûreté du transport maritime dans le Golfe d'Aden et au large de la Somalie. Engager une coopération en matière de cybersécurité.

Partie IV FCSA et ses actions de suivi

Depuis sa création il y a 11 ans, le FCSA, ayant pour but le dialogue, la coopération, la paix et le développement, s'est perfectionné sur le plan institutionnel avec des champs d'action sans cesse élargis pour devenir aujourd'hui une plate-forme importante de dialogue collectif et de coopération pragmatique entre la Chine et les pays arabes sur la base de l'égalité et du bénéfice mutuel. Le partenariat stratégique sino-arabe caractérisé par une coopération globale et un développement partagé, établi dans le cadre du FCSA, constitue un appui fort au développement soutenu des relations sino-arabes.

La Chine continuera à œuvrer à la construction et au développement du FCSA et à travailler ensemble avec les pays arabes pour enrichir, renouveler et rehausser la coopération entre les deux parties, faire valoir le rôle d'orientation du mécanisme de la conférence ministérielle du FCSA, amplifier et perfectionner sans cesse les mécanismes de coopération dans les domaines de l'économie, du commerce, de la culture, des médias et des échanges populaires afin de promouvoir leurs échanges et coopération tous azimuts.

Partie V Relations entre la Chine et les organisations régionales arabes

La Chine, attachée à ses relations avec la Ligue des États arabes, respecte les efforts de cette dernière visant à préserver la paix et la stabilité et à promouvoir le développement dans la région et soutient un rôle accru de celle-ci dans les affaires régionales et internationales. La Chine entend continuer à renforcer les consultations et la coopération avec la Ligue arabe dans tous les domaines.

La Chine salue le rôle actif que jouent le CCG et d'autres organisations sous-régionales arabes dans la préservation de la paix régionale et la promotion du développement et entend accroître les échanges et la coopération amicaux avec ces organisations.

中国对阿拉伯国家政策文件(全文)
China's Arab Policy Paper
وثيقة سياسة الصين تجاه الدول العربية

 Recommander à    Imprimer

L'adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie,Arrondissement Chao Yang, Pékin Code Postal 100701 Numéro de Téléphone:86-10-65961114