Bâtir un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant

-Réponse chinoise à la question « vers où vont les relations internationales au 21e siècle »
2016/06/29

Wang Yi

Ministre des Affaires étrangères

Depuis l'établissement du système des États-nations aux temps modernes, la communauté internationale a vécu des guerres chaudes comme des guerres froides et souffert des confrontations et des conflits. Mais elle a aussi assisté au développement et au progrès et partagé les fruits de la communication et de l'intégration. L'instauration d'un nouveau modèle de relations internationales pour la paix, la justice et la stabilité demeure un objectif que poursuivent inlassablement tous les pays du monde. Dans un monde de plus en plus multipolarisé et informatisé et avec le développement en profondeur de la globalisation économique et de la diversité culturelle, la communauté internationale est entrée dans une période cruciale marquée par des changements dans l'architecture et les systèmes mondiaux. « Vers où vont les relations internationales ? » Voilà une question de notre temps à laquelle nous devons apporter une réponse. Dans ce contexte, le Comité central du Parti communiste chinois ayant le Camarade Xi Jinping comme Secrétaire général a avancé l'idée importante de la construction d'un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant, permettant de guider le développement des relations internationales au 21e siècle.

La construction d'un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant constitue une ligne directrice importante de la diplomatie chinoise.

En mars 2013, lors de sa visite en Russie, le Secrétaire général Xi Jinping a avancé pour la première fois l'idée de construire un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant. En novembre 2014, il a souligné à la conférence centrale sur le travail relatif aux affaires étrangères qu'il ne fallait pas vivre au 21e siècle avec la vieille mentalité de la guerre froide et du jeu à somme nulle, et qu'il était important d'avancer avec le temps, de promouvoir la construction d'un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant et de traduire l'esprit de la coopération gagnant-gagnant dans tous les aspects de la coopération avec l'extérieur, qu'ils soient politique, économique, sécuritaire ou culturel. La construction d'un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant devient ainsi une idée directrice importante de la diplomatie chinoise. En septembre 2015, lors des sommets à l'occasion du 70e anniversaire de la création des Nations Unies, le Secrétaire général Xi Jinping a, sur la tribune de l'ONU, affirmé l'importance de perpétuer et de faire rayonner les buts et principes de la Charte des Nations Unies, de bâtir un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant et de construire ensemble une communauté de destin de l'humanité, ce qui a été salué par l'ensemble de la communauté internationale. La construction d'un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant constitue ainsi une vision largement reconnue et acceptée par les différents pays.

L'idée de construire un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant s'inscrit dans la bonne tradition diplomatique de la Chine nouvelle, correspond aux buts et principes de la Charte des Nations Unies sur l'égalité souveraine, le règlement pacifique des différends internationaux et la promotion de la coopération internationale et répond au courant de notre époque. Cette vision novatrice dépasse les théories traditionnelles des relations internationales et revêt une grande signification sur les plans théorique et pratique.

Premièrement, la construction de la communauté de destin est l'objectif commun dans la gestion des relations internationales. Au cours de plus de cinq siècles écoulés, le colonialisme, l'impérialisme et l'hégémonisme ont tous conduit à la confrontation et à la division, aux bouleversements et aux conflits. L'humanité y a payé un lourd tribut. L'idée de construire un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant, fondée sur une analyse perspicace de l'évolution de la situation et de l'échiquier internationaux, est une vision d'avenir sur l'orientation à suivre par la société humaine. Il a été proposé une planification globale et un ensemble de dispositions en cinq volets pour parvenir à la communauté de destin de l'humanité, à savoir « développer un partenariat basé sur l'égalité, la concertation et la compréhension mutuelle, créer une structure de sécurité marquée par l'équité, la justice, l'engagement commun et le bénéfice mutuel, rechercher un développement ouvert, innovant, inclusif et bénéfique à tous, promouvoir les échanges et l'enrichissement mutuel entre civilisations dans le respect de la différence et construire des écosystèmes respectueux de la nature et favorables au développement vert ». Cette vision démontre le sens de la responsabilité de la Chine en tant que grand pays étroitement solidaire avec les autres pays du monde et ouvre de nouvelles perspectives de paix durable et de prospérité commune à la communauté internationale.

Deuxièmement, les intérêts communs sont la base importante de la gestion des relations internationales. Dans le monde d'aujourd'hui, les différents pays, étroitement liés et fort interdépendants, voient leurs intérêts s'entremêler chaque jour davantage. Ils ont un besoin réel et une volonté politique croissants de bâtir ensemble un environnement de paix et de stabilité et de réaliser le développement et la prospérité communs. Pour construire un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant, il faut voir et traiter les relations internationales avec une vision globale et non fragmentaire, encourager les pays à préserver et à promouvoir les intérêts communs de l'humanité tout en sauvegardant leurs propres intérêts et à le considérer comme un point de départ important dans la gestion des relations internationales et prendre à cœur les intérêts communs de tous les pays et peuples du monde. Les pays sont appelés à se respecter les uns les autres et se traiter sur un pied d'égalité sur la base de la recherche de terrains d'entente par-delà les divergences pour consolider et élargir sans cesse leurs intérêts communs en vue de la coexistence pacifique et harmonieuse entre les pays aux systèmes sociaux, aux voies de développement et aux traditions culturelles différents. Cette vision, en phase avec notre temps, permet de jeter une base solide au développement soutenu, stable et sain des relations internationales.

Troisièmement, le gagnant-gagnant est le principe fondamental de la gestion des relations internationales. Les théories occidentales des relations internationales préconisent la loi de la jungle où les puissants dévorent les faibles et considèrent le jeu à somme nulle et le système où le vainqueur prend tout comme une vérité absolue. Mais, comme le disent les Chinois, « Une fleur ne fait pas le printemps. Quand cent fleurs s'épanouissent, le printemps envahit tout le jardin ». L'idée de la construction d'un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant dépasse la vieille mentalité du jeu à somme nulle et de la guerre froide, et affirme que chaque pays doit respecter les systèmes sociaux et les voies de développement choisis librement par les autres, avoir la juste conception de la justice et des intérêts, et tenir compte des intérêts des autres et œuvrer pour un développement commun tout en sauvegardant ses intérêts nationaux et recherchant son propre développement, de sorte à réaliser le gagnant-gagnant pour tous. Cette vision répond à l'aspiration commune de la communauté internationale et propose une nouvelle piste pour faire évoluer l'ordre international dans un sens plus juste et plus rationnel.

Quatrièmement, la coopération est l'approche privilégiée dans la gestion des relations internationales. Le monde connaît actuellement un développement, une transformation et des ajustements de grande ampleur. Les pays ont devant eux d'importantes opportunités sans précédent, avec la diminution des risques de confrontation entre grandes puissances, les progrès fulgurants des sciences et des technologies et le développement vigoureux de la coopération régionale. Néanmoins, se multiplient des défis planétaires tels que le terrorisme, le changement climatique et la sécurité des énergies et des ressources naturelles. Aucun pays n'est en mesure de s'assurer la sécurité tout seul. La recherche d'intérêts au détriment des voisins, l'alignement et la confrontation mènent à l'impasse. œuvrer la main dans la main pour partager les opportunités et relever les défis est le seul choix viable dans la gestion des relations interétatiques. L'idée de la construction d'un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant envisage les relations internationales dans une perspective stratégique de paix et de développement mondiaux. Elle préconise de remplacer la confrontation par le dialogue et la coopération et appelle les différents pays à élargir sans cesse leur coopération mutuellement bénéfique pour répondre efficacement aux défis planétaires croissants et régler de manière concrète des problèmes majeurs qui mettent en jeu le développement du monde et le progrès de l'humanité. Cette vision montre le bon chemin à suivre pour le développement des relations internationales dans le nouveau contexte et donne une forte impulsion aux efforts internationaux d'élargir les échanges et la coopération et de prévenir les conflits et les confrontations.

La Chine travaille dans l'esprit de la coopération gagnant-gagnant pour faire progresser à pas solides la construction d'un nouveau modèle de relations internationales.

La Chine a non seulement avancé l'idée d'un nouveau modèle de relations internationales, mais aussi œuvré activement à la traduire dans ses actions. Depuis la tenue du 18e Congrès national du PCC en 2012, sous la ferme conduite du Comité central du PCC ayant comme Secrétaire général le Camarade Xi Jinping, nous avons obtenu des progrès solides dans la construction d'un nouveau modèle de relations internationales dans l'esprit de la coopération gagnant-gagnant, ouvrant de nouveaux horizons de la diplomatie de grand pays aux caractéristiques chinoises.

Sur le plan politique, nous travaillons à trouver une nouvelle voie des relations interétatiques. La Chine est le premier grand pays à avoir défini l'établissement de partenariats comme principe directeur des relations entre États. Déterminée à promouvoir le dialogue et le partenariat et à rejeter la confrontation et l'alliance, la Chine a noué des partenariats multiformes avec plus de 80 pays, régions et organisations régionales. Un réseau de partenariat mondial a ainsi pris forme. Ces partenariats fondés sur la paix, l'égalité et l'inclusivité, n'ont pas d'ennemi imaginaire ni ne visent aucune partie tierce. Nous nous efforçons de bâtir un cadre des relations entre grands pays basé sur la stabilité globale et le développement équilibré. Des pas solides ont été franchis dans la construction d'un nouveau type de relations entre grands pays avec les États-Unis. Le partenariat de coordination stratégique globale sino-russe a poursuivi un développement à un niveau élevé. Le partenariat Chine-UE pour la paix, la croissance, la réforme et la civilisation a porté des fruits abondants. La solidarité et la coopération avec les autres pays des BRICS se sont continué à approfondies. Nous poursuivons une diplomatie de voisinage fondée sur l'amitié, la sincérité, le bénéfice mutuel et l'inclusivité et œuvrons ensemble avec les pays asiatiques à bâtir une communauté de destin. La coopération se développe à différents niveaux dans tous les domaines avec les pays de la région, permettant d'élargir la convergence des intérêts. Fidèles à la juste conception de la justice et des intérêts, nous avons renforcé la solidarité et la coopération avec les autres pays en développement en Asie, en Afrique et en Amérique latine et mis en place un cadre de coopération qui couvre tous les pays et régions en développement, portant cette coopération à un nouveau palier.

Sur le plan économique, nous travaillons à bâtir un nouveau cadre de développement inclusif. La Chine plaide pour un développement équitable, ouvert, global et innovant dans le monde et appelle les différents pays à renforcer les capacités, à améliorer l'environnement, à optimiser les partenariats et à perfectionner les mécanismes de coordination pour le développement, de sorte à apporter une contribution importante à une croissance forte, durable et équilibrée de l'économie mondiale. Nous avons pris une part active dans les discussions et la coopération au sein de l'ONU sur le développement durable et contribué énergiquement à l'élaboration et à l'adoption du Programme de développement à l'horizon 2030. Nous avons œuvré à faire progresser solidement la concrétisation de l'initiative « Ceinture et Route » sur la base de consultations larges, de contribution conjointe et de bénéfice partagé et à associer nos stratégies de développement avec celles des pays riverains, injectant une forte impulsion au redressement et au développement du continent eurasiatique et du monde. Nous nous sommes efforcés de promouvoir l'interconnexion et de mettre en œuvre de grands projets de coopération mutuellement bénéfique dans le cadre de l'initiative « Ceinture et Route », et d'importants résultats primaires ont déjà été obtenus. En approfondissant vigoureusement la coopération internationale sur les capacités de production, nous avons fait naître une dynamique de coopération couvrant l'Asie, l'Afrique, l'Europe et l'Amérique, de sorte que davantage de pays et de régions puissent bénéficier du développement de la Chine. Sur l'initiative de la Chine, la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures, le Fonds de la Route de la Soie et la Nouvelle banque de développement des BRICS ont été créés, contribuant à la réforme et à l'amélioration du système de la gouvernance économique mondiale. Nous saisissons l'opportunité offerte par le Sommet du G20 à Hangzhou pour encourager les membres du G20 à approfondir la réforme, à favoriser l'innovation et à renforcer la coordination. Ce sera la contribution qu'apportera la Chine à une économie mondiale innovante, revigorée, interconnectée et inclusive.

Sur le plan sécuritaire, nous avons avancé activement de nouvelles idées sur la préservation de la sécurité internationale et régionale. Face aux tensions internationales et régionales qui se multiplient et aux défis planétaires complexes, nous avons avancé le concept de sécurité commune, globale, coopérative et durable et « trois principes de règlement des questions d'actualité », proposé des solutions aux caractéristiques chinoises et apporté une contribution importante au règlement politique des dossiers comme la question nucléaire iranienne, la Syrie, le Soudan du Sud, l'Afghanistan et la question nucléaire de la péninsule coréenne. Nous préconisons une approche à double voie sur la question de la Mer de Chine méridionale pour à la fois défendre fermement la souveraineté territoriale et les droits et intérêts maritimes et œuvrer ensemble avec les autres pays de la région à préserver la paix et la stabilité en Mer de Chine méridionale. Nous prenons une part active dans la coopération internationale contre le terrorisme et estimons qu'il faut s'attaquer aux manifestations comme aux racines de ce fléau et rejeter le deux poids deux mesures. Profondément engagée dans les opérations onusiennes de maintien de la paix, la Chine est aujourd'hui le premier fournisseur de casques bleus parmi les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité et le deuxième contributeur de fonds aux opérations de maintien de la paix de l'ONU. La Chine a décidé de participer au nouveau système de préparation des capacités de maintien de la paix, de créer une force en attente de maintien de la paix de 8 000 éléments et de mettre en place des unités de police constituées permanentes pour le maintien de la paix. Les navires chinois ont effectué des missions d'escorte depuis sept ans pour plus de 6 000 navires chinois et étrangers dans le Golfe d'Aden et au large de la Somalie. La Chine a également joué un rôle actif dans la promotion de la coopération internationale dans le cypersécurité et la lutte contre le changement climatique et offert un plus grand nombre de produits publics en faveur de la paix et de la sécurité mondiales, montrant pleinement le sens de la responsabilité d'un grand pays.

Sur le plan culturel, nous travaillons à créer une nouvelle dynamique marquée par les échanges et à l'inspiration mutuelle entre civilisations. Les échanges et l'inspiration mutuelle font la richesse et la diversité des civilisations. La Chine préconise depuis toujours de préserver la diversité culturelle, de respecter le libre choix des différents pays de leurs systèmes sociaux et voies de développement, de promouvoir les échanges et l'inspiration mutuelle entre civilisations et de rejeter les conflits et confrontations culturels, et travaille à promouvoir les échanges, l'enrichissement mutuel et la coexistence harmonieuse dans le respect des différences entre les ethnies, cultures et religions. Nous avons mis en place des mécanismes de dialogue sur les échanges humains et culturels avec de nombreux pays et organisations régionales dont les États-Unis, la Russie, le Royaume-Uni, la France, l'UE et l'Indonésie pour faire progresser les échanges et la coopération dans les domaines des sciences et technologies, de l'éducation, de la culture, de la santé, du tourisme, du sport, de la jeunesse et des femmes. Le Forum culturel mondial de Taihu, créé dans le but d'intensifier les échanges culturels entre la Chine et les autres pays du monde, offre une plateforme aux personnalités des différents pays pour discuter ensemble de l'avenir du dialogue et de la coopération entre civilisations. Nous avons pris l'initiative d'organiser la Conférence de dialogue entre les civilisations asiatiques visant à renforcer les échanges entre les jeunes, les associations populaires, les collectivités locales et les médias et à bâtir un réseau d'échanges et de coopération des think-tanks pour que le dialogue entre civilisations serve de pont à la compréhension mutuelle entre les peuples asiatiques et de plateforme à la promotion de la paix et de la coopération dans la région.

La Chine est déterminée à travailler ensemble avec les autres pays à poursuivre la coopération gagnant-gagnant et écrire une nouvelle page des relations internationales au 21e siècle.

La grande vérité est simple. L'idée de construire un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant, avec des mots simples, a un sens riche et profond. Elle répond au courant de notre époque et à la réalité du monde d'aujourd'hui. Elle revêt des caractéristiques chinoises et une valeur universelle. En un mot, pour réaliser la coopération gagnant-gagnant dans les relations internationales, il faut élargir les intérêts communs mais non rechercher les intérêts égoïstes au détriment des autres, renforcer le dialogue et la coopération mais non provoquer l'antagonisme et la confrontation, travailler pour le gagnant-gagnant mais non pratiquer le jeu à somme nulle et construire une communauté de destin mais non semer la division et la discorde. Cette vision est une innovation majeure dans la théorie et la pratique de la diplomatie de grand pays aux couleurs chinoises dont la valeur et l'importance s'affirment toujours davantage.

L'idée de la construction d'un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant a reçu une haute appréciation et un vif écho de la communauté internationale. Il est largement admis que cette vision avancée par la Chine vise à promouvoir la coopération fondée sur les intérêts communs, à éviter les conflits et à régler les différends ou conclure des accords à travers le dialogue. C'est une vision positive et avancée qui pourra être mise en pratique. C'est la vision dont le monde a besoin. L'engagement de la Chine à construire un nouveau monde de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant permettra d'encourager les autres pays à travailler dans le même sens pour promouvoir le progrès de l'humanité. À mesure que l'idée de la coopération gagnant-gagnant s'enracine davantage dans les esprits, nous pourrons établir des relations internationales inclusives et durables basées sur l'égalité.

Comme le dit un vieil adage chinois, « la grande vérité répond à l'aspiration de tous ». Nous entendons œuvrer ensemble avec les autres pays du monde dans l'esprit de la coopération gagnant-gagnant à écrire une nouvelle page des relations internationales au 21e siècle et ouvrir un avenir radieux de dignité, de développement et de sécurité pour tous.

 Recommander à    Imprimer

L'adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie,Arrondissement Chao Yang, Pékin Code Postal 100701 Numéro de Téléphone:86-10-65961114