Conférence de presse du 7 juin 2024 tenue par la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Mao Ning

2024-06-07 23:00

Wang Yi, membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et ministre des Affaires étrangères, participera sur invitation à la réunion des ministres des Affaires étrangères des BRICS les 10 et 11 juin à Nijni Novgorod, en Russie.

CCTV : La Chine vient d’annoncer la participation du ministre des Affaires étrangères Wang Yi à la réunion des ministres des Affaires étrangères des BRICS. Pourriez-vous nous donner plus de détails sur l’arrangement de cette réunion et les attentes de la Chine à cet égard ?

Mao Ning : La prochaine réunion des ministres des Affaires étrangères des BRICS se tiendra à Nijni Novgorod, en Russie, les 10 et 11 juin. Le Dialogue entre les ministres des Affaires étrangères des États membres des BRICS et des pays en développement se tiendra en marge de la réunion. Wang Yi, membre du Bureau politique du Comité central du PCC et ministre des Affaires étrangères, ainsi que les ministres des Affaires étrangères des autres États membres des BRICS et des pays invités au Dialogue, échangeront leurs points de vue sur la coopération entre les BRICS, la situation internationale et régionale actuelle et d’autres questions d’intérêt commun, et prépareront le terrain pour le 16e sommet des BRICS.

En tant que plateforme importante pour la coopération entre les marchés émergents et les pays en développement, les BRICS s’engagent à défendre le multilatéralisme, à prendre une part active dans la gouvernance économique mondiale et à œuvrer pour un ordre international plus juste et équitable. L’année dernière, les BRICS ont connu une expansion historique, qui a marqué une étape importante dans le développement du mécanisme des BRICS. Il s’agit de la première réunion des ministres des Affaires étrangères des BRICS après cette expansion. La Chine est disposée à travailler avec les partenaires des BRICS pour consolider le partenariat stratégique des BRICS, approfondir la coopération pragmatique dans divers domaines, joindre ses efforts à ceux des autres pays du Sud global pour parvenir à un développement commun et rechercher la force par la solidarité, et donner un bon départ à la coopération accrue entre les BRICS.

Shenzhen TV : Nous avons noté que le président américain Joe Biden avait déclaré dans une récente interview que l’Initiative « la Ceinture et la Route » était devenue une initiative de « nuisance ». Il a ajouté qu’il fallait voir ce qui se passe en Afrique. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Mao Ning : Je pense que les habitants des pays partenaires de l’Initiative « la Ceinture et la Route » (ICR) sont les mieux placés pour dire ce qu’est réellement l’Initiative « la Ceinture et la Route ». Au cours des dix dernières années, depuis que la Chine a présenté l’ICR, plus de 150 pays et plus de 30 organisations internationales ont signé avec nous plus de 200 documents de coopération dans le cadre l’ICR. L’Initiative « la Ceinture et la Route » est devenue la plus grande plateforme de coopération internationale au monde, qui couvre le plus large éventail de coopération. Elle a apporté des avantages tangibles aux populations des pays partenaires de l’ICR et est largement saluée par la communauté internationale.

L’Afrique est l’une des régions les plus actives dans la coopération dans le cadre de l’ICR. Grâce à l’ICR, de nombreux pays africains ont construit leur première autoroute, leur premier pont maritime et leur premier parc industriel. Le continent africain dispose désormais de son premier centre panafricain bien équipé pour le contrôle et la prévention des maladies. L’Afrique d’aujourd’hui a pris un nouveau visage grâce à l’ICR. Il est facile de critiquer les autres ; ce qui est difficile, c’est de faire mieux que les autres. Nous espérons que les États-Unis feront également un pas en avant, qu’ils tiendront leurs engagements financiers et qu’ils feront quelque chose de réel et de concret pour le développement et la revitalisation de l’Afrique.

CCTV : Nous avons noté que la mission permanente de la Chine auprès de l’Office des Nations Unies à Genève et d’autres organisations internationales en Suisse avait organisé un séminaire sur le Groupe des amis de l’Initiative pour le développement mondial au Palais des Nations de l’Organisation des Nations Unies hier. Il s’agit du premier événement officiel du Groupe des amis de l’Initiative pour le développement mondial à Genève. Pourriez-vous nous donner plus d’informations sur cet événement ?

Mao Ning : Hier, un séminaire sur le Groupe des amis de l’Initiative pour le développement mondial s’est tenu à Genève. Les discussions ont porté sur le renforcement de la coopération internationale en matière de développement et sur la promotion d’un développement mondial durable.

Le président Xi Jinping a présenté l’Initiative pour le développement mondial en septembre 2021 afin de promouvoir un développement mondial plus fort, plus vert et plus sain. Le Groupe des amis de l’Initiative pour le développement mondial a été créé à New York en janvier 2022. Au cours de plus de deux ans, la coopération sur l’Initiative pour le développement mondial a donné des résultats fructueux. Plus de 100 pays et de nombreuses organisations internationales, y compris les Nations Unies, ont exprimé leur soutien à l’Initiative pour le développement mondial et plus de 80 pays ont rejoint le Groupe des amis de l’Initiative pour le développement mondial. La Chine a également créé le Fonds pour le développement mondial et la coopération Sud-Sud afin de soutenir la mise en œuvre d’une coopération concernée dans le cadre de l’Initiative pour le développement mondial.

La Chine est disposée à travailler avec la communauté internationale pour faire progresser le développement stable et soutenu de la coopération pragmatique dans le cadre de l’Initiative pour le développement mondial, et apporter une contribution positive à l’accélération de la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies. Nous invitons d’autres pays partageant les mêmes idées à rejoindre le Groupe des amis de l’Initiative pour le développement mondial, afin de forger un partenariat mondial pour le développement.

China News Service : Nous avons noté que la cérémonie de signature de l’accord trilatéral sur le projet ferroviaire Chine-Kirghizistan-Ouzbékistan s’était tenue hier à Beijing. Quel est votre commentaire à ce sujet ?

Mao Ning : En 1996, l’Ouzbékistan a proposé pour la première fois l’idée d’un chemin de fer Chine-Kirghizistan-Ouzbékistan. Au cours des trois dernières décennies, la Chine, le Kirghizstan et l’Ouzbékistan ont eu de nombreux cycles de consultation et de négociation sur le projet, au cours desquels les idées concernant la mise en œuvre du projet ont été échangées de manière complète et approfondie. En mai de l’année dernière, l’étude de faisabilité du projet a été généralement achevée, ce qui a accéléré la mise en œuvre du projet. En l’espace d’un an, les trois pays ont travaillé en étroite collaboration pour faire avancer la consultation sur les détails et sont parvenus à réduire les écarts sur des questions majeures et à accumuler le consensus. C’est ainsi que l’accord intergouvernemental trilatéral sur le chemin de fer Chine-Kirghizistan-Ouzbékistan a finalement été signé hier. Cette étape importante a été franchie grâce aux efforts considérables des différents départements et experts, ainsi qu’à l’attention et au soutien personnels des dirigeants des trois pays.

Le projet de chemin de fer Chine-Kirghizistan-Ouzbékistan témoigne de l’aspiration commune des trois pays à la coopération et au développement. Il donnera une forte impulsion au développement économique et social des trois pays, ainsi que de la région d’Asie centrale. Il témoigne une nouvelle fois de l’importance de l’Initiative « la Ceinture et la Route » et démontre la popularité de la vision d’une communauté d’avenir partagé pour l’humanité en Asie centrale.

La Chine se réjouit de travailler en étroite collaboration avec toutes les parties pour achever rapidement ce chemin de fer du développement, de l’amitié et du bonheur, qui est dans l’intérêt commun des peuples de la région et qui accélère la coopération entre la Chine et l’Asie centrale.

Reuters : Les garde-côtes philippins ont accusé les garde-côtes chinois d’avoir bloqué les efforts d’évacuation d’un membre malade de leurs forces armées stationnées sur Ren’ai Jiao. Les Philippines ont déclaré que les garde-côtes chinois avaient effectué des manœuvres dangereuses et avaient intentionnellement éperonné le navire de la marine philippine à bord duquel se trouvait le militaire malade. Les Philippines ont également qualifié les actions des garde-côtes chinois de « barbares et inhumaines ». Quelle est la réponse du ministère chinois des Affaires étrangères à ce sujet ?

Mao Ning : La position de la Chine sur la question du Ren’ai Jiao est claire. Si les Philippines informent la Chine à l’avance, nous pouvons autoriser la livraison de biens de première nécessité au navire de guerre échoué ou l’évacuation du personnel concerné. Toutefois, les Philippines ne doivent pas utiliser ce prétexte pour livrer des matériaux de construction dans le but d’occuper Ren’ai Jiao de manière permanente.

Beijing Youth Daily : Selon les rapports, lors d’une rencontre avec l’ambassadeur palestinien au Bangladesh il y a quelques jours, la Première ministre du Bangladesh Sheikh Hasina a déclaré que bien que les pays occidentaux parlent toujours des droits de l’homme pour tous, mais ils restaient indifférents et silencieux face à la violation des droits de l’homme des Palestiniens et aux meurtres d’innocents dans ce pays. Elle a déclaré que le Bangladesh pouvait comprendre la douleur et la souffrance des Palestiniens et que, dans chaque forum international, il avait toujours exprimé son inquiétude et sa voix pour le peuple palestinien. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Mao Ning : La Chine a pris note des rapports concernés. Au fil des ans, les États-Unis se sont immiscés sans retenue dans les affaires intérieures d’autres pays sous le prétexte des « droits de l’homme », mais ils n’ont rien dit de ce qui arrive au peuple palestinien et ont même jeté de l’huile sur le feu. Cela met à nu la pratique de deux poids deux mesures et la nature égoïste et hégémonique des États-Unis, qui existent depuis longtemps. Les « droits de l’homme à l’américaine » ne sont qu’un outil au service de l’hégémonie et des intérêts égoïstes des États-Unis.

La Chine soutient l’adhésion à part entière de la Palestine aux Nations Unies et espère qu’un règlement global, juste et durable de la question palestinienne pourra être trouvé rapidement. La Chine est disposée à travailler sans relâche avec tous les pays, y compris le Bangladesh, pour réaliser un cessez-le-feu à Gaza et une paix et une stabilité durables au Moyen-Orient, et à défendre conjointement la paix et la stabilité dans la région. 

Al Jazeera : Selon une déclaration du gouvernement américain, le département d’État américain a approuvé la vente de pièces détachées de F-16 et de services connexes d’une valeur de 80 millions de dollars à Taiwan. Quel est le commentaire du ministère chinois des Affaires étrangères à ce sujet ?

Mao Ning : Les ventes d’armes américaines à la région chinoise de Taiwan violent gravement le principe d’une seule Chine et les trois communiqués conjoints Chine-États-Unis, en particulier le communiqué du 17 août 1982. Ces ventes portent gravement atteinte à la souveraineté et aux intérêts de sécurité de la Chine, nuisent aux relations entre la Chine et les États-Unis ainsi qu’à la paix et à la stabilité dans le détroit de Taiwan, et envoient un message gravement erroné aux forces sécessionnistes visant l’« indépendance de Taiwan ». La Chine déplore vivement cette situation et s’y oppose fermement.  

Les faits ont prouvé à maintes reprises que la plus grande menace pour la paix et la stabilité du détroit de Taiwan et la plus grande source de dommages pour le statu quo du détroit sont les mouvements sécessionnistes visant l’« indépendance de Taiwan » et la connivence et le soutien des forces extérieures dirigées par les États-Unis. L’« indépendance de Taiwan » est aussi incompatible avec la paix entre les deux rives du détroit que le feu avec l’eau. Les autorités du Parti démocrate progressiste (PDP) tentent d’obtenir l’indépendance en recourant à la force et les États-Unis sont obstinés à contribuer à la réalisation de cet objectif en armant Taiwan. Cette attitude va à l’encontre de la tendance de l’époque, ne fera qu’aggraver les tensions entre les deux rives du détroit et est vouée à l’échec.

La question de Taiwan est au cœur des intérêts fondamentaux de la Chine et constitue la première ligne rouge à ne pas franchir dans les relations entre la Chine et les États-Unis. La Chine demande instamment aux États-Unis de respecter sincèrement le principe d’une seule Chine et les trois communiqués conjoints Chine-États-Unis, de cesser la vente des armes à Taiwan et des contacts militaires avec Taiwan, de cesser de créer des facteurs qui alimentent les tensions dans le détroit de Taiwan, de cesser de mettre en péril la paix et la stabilité entre les deux rives du détroit et de cesser de s’engager plus avant dans cette voie erronée et dangereuse. Nous prendrons des mesures fortes et résolues pour défendre notre souveraineté nationale et notre intégrité territoriale.

Bloomberg : Pourquoi le dirigeant chinois n’a-t-il pas encore envoyé de message de félicitations au Premier ministre indien Narendra Modi après sa réélection ?

Mao Ning : La Chine a adressé ses félicitations pour la victoire du BJP, dirigé par le Premier ministre Narendra Modi, et de l’Alliance démocratique nationale lors des élections générales en Inde. L’Inde a exprimé sa gratitude à cet égard. 

**************************************

Conformément aux dispositions prises pour les vacances du Festival des bateaux-dragons, il n’y aura pas de conférence de presse régulière le lundi 10 juin. La conférence de presse reprendra le mardi 11 juin. Pendant les vacances, les questions peuvent être soumises au Bureau du porte-parole par fax, par courriel ou par WeChat. Bon week-end et que le Festival des bateaux-dragons vous apporte une bonne santé.

 Recommander à    Imprimer

L'adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie,Arrondissement Chao Yang, Pékin Code Postal 100701 Numéro de Téléphone:86-10-65961114