Conférence de presse du 28 mai 2019 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Lu Kang

2019/05/28

Q : Selon les médias, la Chine ne participera pas à la réunion organisée par les Etats-Unis sur les aides financières aux Palestiniens qui se tiendra à Bahreïn en juin. Pourriez-vous confirmer cela ? Pourquoi la Chine ne participera-t-elle pas à cette réunion ?

R : Je ne suis pas au courant de ce que vous avez dit. La Chine n'a pas reçu d'invitation officielle à cette réunion. Mais je suis sûr que vous savez que la position du gouvernement chinois sur la question de la Palestine est claire et cohérente. Nous préconisons le maintien du cap de la « solution à deux Etats » et la persévérance dans les consensus et principes internationaux, y compris les résolutions pertinentes de l'ONU, le principe de « la terre contre la paix » et l'Initiative de paix arabe. La communauté internationale doit poursuivre ses efforts pour promouvoir la paix, faire de son mieux pour fédérer les esprits et faire en sorte que la voix et les propositions des parties concernées, en particulier de la Palestine, soient entendues.

Q : Nous avons constaté que le cinquième Forum sino-américain des gouverneurs s'est clôturé à Lexington, dans le Kentucky, le 24 mai. Pourriez-vous nous communiquer plus d'informations en la matière ?

R : Effectivement, ce forum a attiré beaucoup d'attention en Chine comme aux Etats-Unis. Surtout, les participants des deux parties étaient très nombreux. Comme vous l'avez dit, le cinquième Forum sino-américain des gouverneurs s'est tenu avec succès à Lexington, dans le Kentucky, les 23 et 24 mai. C'était un forum vivant et fructueux. Sous le thème « Vers un meilleur avenir des relations sino-américaines », de nombreux événements ont été organisés. Environ 400 représentants chinois et américains ont participé au forum, y compris des responsables de l'Association du Peuple chinois pour l'Amitié avec l'Etranger, de la municipalité de Chongqing, de la province du Shaanxi, de la province du Jiangxi, de la province du Gansu et de l'Ambassade de Chine aux Etats-Unis, ainsi que des responsables du Département américain de l'Education et de 19 Etats, dont le Kentucky, le Tennessee, le Colorado, le Michigan et Washington.

Les participants se sont concentrés sur des domaines tels que le commerce, les investissements, l'éducation, la culture, les technologies de pointe et les infrastructures, et ont discuté en profondeur de la promotion du développement sain et régulier des relations sino-américaines par le biais d'échanges et de coopérations au niveau local. Les collectivités locales, les entreprises et les établissements éducatifs ont signé une série d'accords visant à renforcer les relations amicales et à intensifier la coopération dans les domaines de l'agriculture, de l'énergie et de l'éducation. Des responsables locaux et des chefs d'entreprise américains ont souligné dans leurs discours l'importance des relations sino-américaines, ont exprimé leur soutien aux échanges et à la coopération entre les gouvernements locaux et entre les personnalités des divers milieux, et ont appelé à un règlement approprié des différences et des frictions afin d'assurer un développement stable des relations bilatérales.

La participation active des deux parties montre une fois de plus que les échanges et la coopération correspondent à la volonté du peuple et suivent la tendance générale de l'histoire. Nous sommes prêts à travailler avec les Etats-Unis pour apporter plus d'avantages à nos peuples en approfondissant les échanges et la coopération entre les collectivités locales et entre les divers milieux des deux pays.

Q : Une délégation chinoise a participé à la réunion ministérielle de la 75e session de la Commission économique et sociale pour l'Asie et le Pacifique (CESAP), qui s'est tenue les 27 et 28 mai à Bangkok, en Thaïlande. Comment appréciez-vous cette réunion ?

R : La CESAP est l'organisme le plus influent des Nations unies pour le développement économique et social régional. La session de cette année est placée sous le thème « Responsabiliser les peuples et garantir l'inclusion et l'égalité ». Le Ministre assistant des Affaires étrangères Zhang Jun a assisté à la réunion en tant que chef de la délégation chinoise, a participé aux discussions sur tous les points de l'ordre du jour et a exposé les politiques et la position de la Chine sur les questions préoccupant les diverses parties.

Comme l'a souligné le Ministre assistant Zhang Jun, dans le contexte actuel où l'unilatéralisme et le protectionnisme portent un dur coup à l'économie mondiale, à l'ordre international ainsi qu'à l'équité et à la justice internationales, la CESAP doit rester fidèle à ses aspirations initiales, aller dans la bonne direction et prendre des mesures efficaces pour créer un environnement ouvert, inclusif et favorable au développement régional. Les pays de la région Asie-Pacifique doivent défendre plus fermement le multilatéralisme, approfondir les partenariats, favoriser une économie ouverte pour un développement inclusif, faire progresser les interconnexions pour une meilleure mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030, et piloter un développement par l'innovation pour créer davantage de relais de croissance. Le Ministre assistant Zhang Jun a déclaré en particulier que la Chine s'opposait à l'abus du pouvoir de l'Etat pour réprimer des entreprises innovantes d'autres pays, à toute ingérence dans les activités commerciales des entreprises et à toute distorsion des marchés mondiaux.

Les propositions de la Chine ont trouvé un écho favorable parmi d'autres participants. Ils ont apprécié les contributions de la Chine à la promotion de la coopération économique Asie-Pacifique et du Programme de développement durable à l'horizon 2030, ont salué ses efforts pour défendre le multilatéralisme et promouvoir une économie mondiale ouverte, et se sont déclarés prêts à travailler avec la Chine pour renforcer la coopération dans le cadre de la CESAP et contribuer activement à la promotion du développement durable régional et du bien-être des populations de la région.

En marge de la session, la Chine a co-organisé avec la Thaïlande, le Kazakhstan et le Secrétariat de la CESAP une réunion thématique sur l'initiative « la Ceinture et la Route », au cours de laquelle plus de 150 représentants de plus de 30 pays ont partagé leurs expériences en matière de participation à la construction conjointe de « la Ceinture et la Route ». Tous les participants partagent le constat que « la Ceinture et la Route » est une voie d'opportunités et de prospérité qui favorise le développement durable, et soutiennent les concepts et mesures proposés par la Chine en matière de construction de haute qualité de « la Ceinture et la Route ». Dans un monde confronté à de nombreuses incertitudes, le concept de « la Ceinture et la Route », privilégiant la coopération gagnant-gagnant, la concertation et le partage, a apporté de l'espoir au monde, en produisant des effets positifs. L'initiative « la Ceinture et la Route », qui correspond parfaitement au Programme de développement durable à l'horizon 2030, jouera un rôle encore plus important dans la promotion de la croissance économique mondiale, l'amélioration du bien-être des peuples de divers pays et la réalisation du développement durable, en ouvrant des perspectives plus prometteuses.

Q : Selon des reportages, le Directeur du Bureau de la Chine en Palestine Guo Wei a déclaré hier que la Chine ne participerait pas à une conférence internationale prévue à Bahreïn en juin. Pourriez-vous confirmer cela ? Pourquoi la Chine ne participera-t-elle pas à cette réunion ?

R : Reuters vient de poser la même question. Voulez-vous que je répète ma réponse ? (Le journaliste fait un signe de tête.)

Je ne suis pas au courant de ce que vous avez dit. La Chine n'a pas reçu d'invitation officielle à la réunion. Je tiens à souligner que la position du gouvernement chinois sur la question de la Palestine est claire et cohérente. Nous pensons depuis toujours qu'il faut maintenir le cap de la « solution à deux Etats » et persévérer dans les consensus et principes internationaux, y compris les résolutions pertinentes de l'ONU, le principe de « la terre contre la paix » et l'Initiative de paix arabe. La communauté internationale doit poursuivre ses efforts pour promouvoir la paix, faire de son mieux pour fédérer les esprits et faire en sorte que la voix et les propositions des parties concernées, en particulier de la Palestine, soient entendues.

Q : Selon des reportages, le fondateur et directeur général de Huawei, Ren Zhengfei, s'est dit opposé à toute mesure de restriction contre Apple. Si toutefois une telle mesure est prise, il sera le premier à protester. Quel est votre commentaire à ce propos ?

R : J'ai pris note des reportages concernés. Comme je l'ai dit la semaine dernière, la grandeur d'âme d'une entreprise lui ouvre des perspectives prometteuses.

Q : Selon certaines sources, un haut fonctionnaire de la RPDC est arrivé à Beijing aujourd'hui. Pourriez-vous confirmer cela ? La partie chinoise peut-elle le contacter ?

R : En tant que voisins et amis, la Chine et la RPDC entretiennent des échanges réguliers. En ce qui concerne votre question, je n'ai aucune information à vous communiquer pour le moment.

Q : Nous venons d'apprendre cette information : un bus de tourisme avec 84 personnes à bord, y compris des passagers chinois, a eu un accident de la route dans l'Extrême-Orient russe. Pourriez-vous nous communiquer des informations en la matière ?

R : Je ne suis pas au courant de ce que vous avez dit. Comme vous avez mentionné l'éventuelle présence de ressortissants chinois, nous suivrons de près la situation. Dès que nous aurons plus d'informations, nous les publierons en temps voulu. Merci de partager ces nouvelles.

Q : L'Ambassade des Etats-Unis en Chine a publié un communiqué dans lequel elle déclare que, lors de sa récente visite dans la Région autonome du Tibet, l'Ambassadeur Branstad avait encouragé le gouvernement chinois à dialoguer avec le Dalaï Lama ou ses représentants et avait exprimé ses préoccupations concernant la liberté de religion, l'accès des Américains au Tibet et d'autres questions. Avez-vous des commentaires à ce propos ?

R : Comme nous l'avons dit précédemment, l'Ambassadeur Branstad s'est récemment rendu dans la Région autonome du Tibet. D'après ce que je sais, les principaux responsables de la Région autonome du Tibet et de la ville de Lhassa l'ont rencontré. L'Ambassadeur Branstad a également visité des communautés locales, des institutions éducatives et culturelles et des lieux de culte. La partie chinoise a exposé en détail les politiques ethniques et religieuses du gouvernement et le développement socio-économique au Tibet, en précisant les politiques du gouvernement central à l'égard de ces questions, dont le contact et les négociations avec le 14e Dalaï Lama et les visites des ressortissants étrangers dans la Région autonome du Tibet. Nous avons réitéré notre ferme opposition à toute ingérence étrangère dans les affaires de la Région autonome du Tibet et dans les autres affaires intérieures de la Chine. L'Ambassadeur Branstad a remercié le gouvernement de la Région autonome du Tibet pour son accueil chaleureux et amical, a apprécié le développement économique et social du Tibet et a déclaré que cette visite avait permis de mieux comprendre le Tibet.

Q : De récents reportages ont fait état d'un réchauffement des relations entre Taiwan et les Etats-Unis. Par exemple, des navires de guerre américains ont traversé le détroit de Taiwan ; le Conseil de coordination pour les affaires nord-américaines (CCNAA) a été rebaptisé « Conseil de Taiwan pour les affaires américaines » (TCUSA) ; le Chef de la sécurité de Taiwan, David Lee, a rencontré le Conseiller américain à la Sécurité nationale, John Bolton. Puisque le terme de « pression extrême » a été fréquemment utilisé dans le cadre des consultations économiques et commerciales sino-américaines, pensez-vous que les liens plus étroits avec Taiwan font partie de la « pression extrême » américaine sur la Chine ? Deuxième question, outre le fait qu'elle exprime une forte opposition et exhorte les Etats-Unis à observer strictement le principe d'une seule Chine et les trois communiqués conjoints entre la Chine et les Etats-Unis, la Chine a-t-elle pris des contre-mesures diplomatiques ?

R : Vous connaissez très bien la position du gouvernement chinois sur cette question. Mais je tiens à la réitérer.

Le principe d'une seule Chine constitue la base politique du développement des relations sino-américaines au cours des quatre dernières décennies. C'est seulement lorsque les Etats-Unis observent strictement le principe d'une seule Chine et les trois communiqués conjoints que les relations sino-américaines peuvent se développer de manière saine, et que les deux parties peuvent mener une bonne coopération sur des questions importantes. Les Etats-Unis le savent très bien. En ce qui concerne les récentes pratiques erronées de la partie américaine sur la question de Taiwan, la Chine a déclaré sa juste position à la partie américaine et l'a exhortée à honorer ses engagements afin d'éviter de perturber nos relations et notre coopération dans des domaines majeurs.

Q : Premièrement, selon de récents reportages des médias de la République de Corée, le Président chinois Xi Jinping devait se rendre en République de Corée en juin, mais la visite a finalement été annulée. La Chine a-t-elle des commentaires à faire à ce propos ? Deuxièmement, quand le Président Xi se rendra-t-il en RPDC ?

R : En ce qui concerne votre première question, je n'ai jamais entendu parler d'une telle visite prévue, ni de son annulation.

Concernant votre deuxième question, la Chine et la RPDC sont de bons voisins et entretiennent des échanges amicaux réguliers, y compris ceux de haut niveau. Je comprends que les reporters de la République de Corée sont particulièrement intéressés par ce sujet. S'il y a des informations, nous les publierons en temps voulu.

Q : Selon les médias, deux présentatrices de télévision chinoise et américaine envisagent de tenir un débat en anglais sur les frictions commerciales sino-américaines jeudi à 8 heures. Avez-vous des commentaires à faire à ce sujet ?

R : Je pense que c'est une bonne idée. Moi aussi, je suis très intéressé. J'espère que vous le suivrez également.

Vous savez, comme le dit un adage chinois, de la discussion jaillit la lumière.

 Recommander à    Imprimer

L'adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie,Arrondissement Chao Yang, Pékin Code Postal 100701 Numéro de Téléphone:86-10-65961114