Conférence de presse du 30 mars 2020 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying

2020/03/30

Le gouvernement chinois a décidé d'envoyer un groupe d'experts médicaux au Venezuela pour aider ce pays à lutter contre la pandémie de COVID-19. Constitué par la Commission nationale de la Santé, et composé d'experts sélectionnés par la Commission provinciale de la Santé du Jiangsu, le groupe est parti le 29 mars et est arrivé au Venezuela le 30 mars.

AFP : Un responsable gouvernemental d'un pays européen a récemment affirmé que la Chine instrumentalisait l'aide qu'elle fournit à d'autres pays pour lutter contre le COVID-19 afin de manipuler l'opinion publique, et a qualifié cela de « propagande politique chinoise ». Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Hua Chunying : Je n'ai pas encore lu le reportage que vous avez mentionné. Je ne sais pas dans quelles circonstances et sur quelles questions précises le responsable que vous avez mentionné a fait ces remarques.

Récemment, certains Occidentaux ont évoqué la question de la « propagande politique » chinoise et je voudrais demander à ceux qui débitent des paroles moqueuses à quoi ils pensent finalement. Veulent-ils que la Chine reste les bras croisés pendant que d'autres pays luttent contre la pandémie devant tant de personnes qui en souffrent, avec un nombre de victimes qui augmente chaque jour ? Ou pensent-ils qu'eux-mêmes peuvent faire plus et mieux que la Chine ? Bien entendu, nous aimerions voir tous les pays renforcer leur solidarité et fournir plus d'assistance précieuse et opportune aux personnes qui souffrent du COVID-19.

En fait, tout le monde a vu très clairement que cette épidémie a une fois de plus prouvé de manière tragique que l'humanité tout entière vit dans une communauté de destin. Aucun pays n'est à l'abri de la pandémie. Ce n'est que par la solidarité et la coopération que nous pourrons surmonter ensemble les difficultés.

Face à la pandémie, aider les autres, c'est s'aider soi-même. Le peuple chinois n'oubliera jamais que la communauté internationale nous a apporté un soutien et une assistance précieux aux moments les plus difficiles de la lutte de la Chine contre le COVID-19. La nation chinoise est une nation qui garde toujours le souvenir des bienfaits et cherche à les payer de retour. Le gouvernement et le peuple chinois ont déployé de grands efforts au prix de grands sacrifices, ce qui a permis d'améliorer la situation de prévention et de contrôle de l'épidémie à l'intérieur du pays. Tout en poursuivant la lutte contre le COVID-19 dans le pays, nous faisons de notre mieux pour aider les autres pays dans le besoin. Ce que nous envisageons de faire et ce que nous avons fait, c'est déployer tous nos efforts pour aider les pays et les populations dans le besoin, et travailler de concert avec la communauté internationale pour sauver des vies et protéger la sécurité sanitaire publique mondiale.

Après l'apparition de l'épidémie, les entreprises chinoises concernées ont repris le travail, augmenté leurs capacités de production et travaillé jour et nuit pour produire des matériels médicaux, assurant ainsi un soutien logistique solide pour la lutte de la Chine contre la pandémie. Maintenant que la situation s'est améliorée et s'est stabilisée en Chine, les entreprises concernées font toujours des heures supplémentaires pour fabriquer plus de matériels médicaux pour les pays qui en ont un besoin urgent dans la lutte contre la pandémie. À mon avis, cela montre justement le rôle de la Chine en tant que grand pays responsable, ainsi que la bienveillance et le noble esprit de sacrifice du peuple chinois. Je pense que ces efforts doivent être respectés et non dénigrés.

Nous espérons que le pays concerné considérera objectivement le fait que la Chine a participé à la coopération internationale contre la pandémie et que la Chine a aidé d'autres pays dans cette lutte, et contribuera davantage à la coopération internationale dans ce domaine.

Agence Xinhua : Selon des sources d'information,le 28 mars, la Commission électorale nationale indépendante de Guinée a annoncé les résultats préliminaires d'un référendum constitutionnel tenu le 22 mars, les votants étaient majoritairement favorables à l'adoption d'une nouvelle constitution. Quel est votre commentaire?

Hua Chunying : Nous avons noté que la Guinée avait organisé dans de bonnes conditions un référendum sur la nouvelle constitution et que les résultats préliminaires montrent que la nouvelle constitution bénéficie d'un large soutien. La tenue d'un référendum constitutionnel est une affaire intérieure de la Guinée. La Chine respecte le choix indépendant du peuple guinéen. Les peuples chinois et guinéen entretiennent des liens d'amitié de longue date. Nous espérons que toutes les parties en Guinée renforceront le dialogue et les consultations pour sauvegarder conjointement la stabilité et le développement du pays. Nous espérons également que la communauté internationale jouera un rôle constructif à cet égard.

China National Radio : Le 26 mars, le Département américain de la Justice a inculpé le Président vénézuélien Nicolas Maduro et d'autres hauts responsables vénézuéliens de « narco-terrorisme ». Selon le Secrétaire d'État américain Pompeo, le Département d'État américain promettra une récompense de 15 millions de dollars pour la capture du Président Maduro, et 10 millions de dollars pour la capture de chacun de ses quatre hommes de confiance. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Hua Chunying : Le Venezuela est un pays souverain et indépendant. La Chine s'oppose toujours à la violation de la souveraineté du Venezuela et à l'ingérence dans ses affaires intérieures par quelque force étrangère que ce soit et sous quelque prétexte que ce soit. Nous nous opposons fermement aux sanctions unilatérales illégales.

La Chine exhorte les États-Unis à respecter la Charte des Nations Unies et les normes fondamentales régissant les relations internationales, et à cesser de se mêler des affaires intérieures du Venezuela. Nous appelons toutes les parties à accorder la priorité au bien-être du peuple vénézuélien, à déployer des efforts dans le même sens et à contribuer davantage à la stabilité du pays et de la région et au règlement pacifique de la question du Venezuela.

China Daily : Quelques pays disent que les kits de test rapide du coronavirus fournis par la Chine sont défectueux et ont donné des résultats inexacts. Quelle est la réponse de la Chine à ce sujet ?

Hua Chunying : Récemment, bon nombre de pays ont fait provision de matériels médicaux sur le marché chinois. Tout en satisfaisant les demandes nationales, nous soutenons l'exportation par des entreprises qualifiées et crédibles, et accordons des facilités à la production, au transport et au dédouanement pour simplifier l'approvisionnement de divers pays en Chine et l'exportation ordonnée par les entreprises chinoises. Certains pays ont présenté leurs demandes d'achat à la Chine par la voie diplomatique et nous avons recommandé des entreprises qualifiées pour les acheteurs étrangers. Pour autant que je sache, nous n'avons reçu aucune réclamation de la part des acheteurs étrangers concernant la qualité des produits achetés via les canaux susmentionnés.

En ce qui concerne les problèmes de qualité des matériels anti-épidémiques importés récemment de Chine par quelques pays, les ambassades chinoises dans les pays concernés ont immédiatement procédé à des vérifications et ont donné des réponses dans les meilleurs délais.

Par exemple, des responsables slovaques ont mis en doute la fiabilité de kits de test rapide du coronavirus achetés en Chine. L'ambassade de Chine en Slovaquie a immédiatement contacté le fabricant chinois. Ils en sont arrivés à la conclusion préliminaire que les personnels soignants slovaques avaient utilisé ces kits de test d'antigènes avec leur méthode habituelle applicable aux tests d'acides nucléiques, ce qui a conduit à des résultats inexacts. Notre ambassade en Slovaquie a ensuite publié un rappel sur l'utilisation correcte des différentes méthodes de test. Le Ministère slovaque des Affaires étrangères a remercié la Chine pour son assistance à un moment difficile, a apprécié l'aide de la Chine avec l'exportation de matériels médicaux en Slovaquie et s'est déclaré prêt à renforcer la coopération et le partage d'expériences avec la Chine.

En outre, en réponse aux remarques d'un responsable philippin de la santé sur la précision des réactifs de test fournis par la Chine, le Ministère philippin de la Santé a clarifié l'autre jour la situation, indiquant que les kits de test chinois donnaient des résultats identiques à ceux fournis par l'OMS et que ces produits de qualité jouaient un rôle important pour permettre aux Philippines de répondre rapidement à l'épidémie. Il a également exprimé ses excuses pour le malentendu causé par les remarques en question.

Vous avez peut-être remarqué que, récemment, un fonctionnaire néerlandais a déclaré que les masques importés de Chine ne répondaient pas aux normes de sécurité ; l'ambassade de Chine aux Pays-Bas a effectué immédiatement des vérifications. Des responsables du Ministère néerlandais de la Santé ont fait connaître en retour, le 29 mars dans l'après-midi, que certains des masques commandés par les Pays-Bas par l'intermédiaire d'une agence néerlandaise ne convenaient pas aux personnels soignants de l'unité de soins intensifs, et que le Ministère néerlandais de la Santé était en train de consulter des avis professionnels pour s'assurer si ces masques peuvent être utilisés par des personnels médicaux ayant des exigences de protection moins élevées. Les Pays-Bas remercient la Chine pour son soutien énergique et son assistance dans l'approvisionnement et le transport de matériels anti-épidémiques depuis la Chine.

En effet, étant donné que bon nombre de pays ont souhaité s'approvisionner en produits médicaux en Chine, beaucoup d'entreprises chinoises travaillent jour et nuit dans le but de fournir une sécurité matérielle aux autres pays pour lutter contre l'épidémie et de protéger la santé et la vie d'un plus grand nombre de personnes. L'assistance de la Chine aux autres pays se fait avec une véritable sincérité. Si des problèmes isolés surviennent dans ce processus, il faut les résoudre en temps opportun et dans un esprit réaliste, mais nous espérons que les problèmes ne seront pas interprétés de manière politisée. En fait, tout au début de la lutte de la Chine contre l'épidémie, certains des matériels que nous avons reçus d'autres pays n'étaient pas conformes aux normes. Mais à ce moment-là, nous avons choisi de croire et de respecter les gestes de bienveillance des autres pays et de traiter ces cas discrètement et judicieusement.

Reuters : Joseph Wu a récemment déclaré qu'il inviterait des journalistes du New York Times, du Washington Post et du Wall Street Journal, expulsés par la Chine, à travailler comme correspondants à Taiwan, un « pays » libre et démocratique. Comment la Chine répond-elle à ce sujet ?

Hua Chunying : Taiwan n'est pas un pays.

Associated Press of Pakistan : Depuis la propagation du COVID-19 à travers le monde, la Chine a fourni des matériels médicaux et envoyé des groupes d'experts médicaux à de nombreux pays, dont le Pakistan. Pouvez-vous partager des détails sur l'aide de la Chine au Pakistan à cet égard ?

Hua Chunying : La Chine et le Pakistan sont des partenaires stratégiques de tout temps et les deux peuples sont des amis à toute épreuve. Nous avons une belle tradition d'entraide et de partage des heurs et malheurs. Après l'apparition de l'épidémie de COVID-19 en Chine, le gouvernement pakistanais et les différents milieux de la société pakistanaise ont immédiatement exprimé leur soutien ferme et leur assistance précieuse à la Chine. Le peuple chinois en gardera un souvenir inoubliable.

Ces derniers temps, la situation épidémique au Pakistan s'est aggravée rapidement. La Chine ressent pleinement les difficultés que le Pakistan traverse. À la demande du Pakistan, le gouvernement chinois a fait don de plusieurs lots de matériels médicaux tels que des réactifs de test, des masques, des combinaisons de protection et des respirateurs. Nous avons soutenu la construction d'un hôpital de confinement temporaire au Pakistan, qui a commencé la semaine dernière. La Chine a également invité le Pakistan à participer à une visioconférence sur la prévention et le contrôle de la pandémie, et a envoyé un groupe d'experts médicaux dans le pays. Le groupe travaille maintenant à Islamabad et se rendra ensuite dans d'autres régions pour aider au contrôle et au traitement de la pandémie au Pakistan.

En outre, la Région autonome ouïghoure du Xinjiang a fait don d'une grande quantité de matériels médicaux à de nombreuses régions et villes du Pakistan. Le groupe Alibaba a également fait des dons au Pakistan. Dans le même temps, bon nombre de provinces et villes jumelées chinoises, la Société nationale de la Croix-Rouge de Chine et certaines entreprises chinoises ont fait don ou envisagent de faire don de matériels de divers types à l'ambassade et aux consulats pakistanais en Chine.

Nous continuerons de suivre de près l'évolution de la pandémie au Pakistan et entendons fournir plus d'assistance, dans la mesure de nos possibilités, à nos frères et sœurs pakistanais.

AFP : Le gouvernement français a dit qu'il importerait 1 milliard de masques. Pouvez-vous nous dire combien d'entre eux proviendront de Chine ?

Hua Chunying : Je ne connais pas le nombre exact dont vous avez parlé. Mais je peux vous assurer que la Chine attache une grande importance aux relations avec la France et à l'amitié avec le peuple français. Nous n'oublierons pas que le gouvernement et le peuple français nous ont apporté soutien et assistance tout au début de l'apparition du COVID-19 en Chine. Nous sommes donc prêts à aider la France dans la mesure de nos capacités, y compris par la facilitation de l'approvisionnement commercial par la France en Chine.

AFP : Selon le New York Times, un avion en provenance de Shanghai est arrivé récemment à New York avec des matériels médicaux. Davantage de vols chinois transporteront des matériels chinois aux États-Unis à l'avenir. Pouvez-vous préciser si ces matériels ont été donnés par la Chine aux États-Unis, ou ont été achetés par les États-Unis en Chine ? Cela fait-il partie d'un accord spécifique sino-américain ?

Hua Chunying : Je pense que vous avez certainement remarqué le reportage sur la conversation téléphonique entre le Président Xi Jinping et le Président américain Trump vendredi dernier. Le Président Xi a déclaré qu'il suivait avec inquiétude la propagation de la pandémie aux États-Unis et a noté les politiques et mesures prises par le Président Trump. Le peuple chinois espère sincèrement que les États-Unis maîtriseront rapidement la propagation de la pandémie et minimiseront son impact sur la population américaine. La Chine adopte toujours une attitude active en matière de coopération internationale pour contrôler la pandémie. Dans les circonstances actuelles, la Chine et les États-Unis devraient faire preuve de solidarité pour lutter contre l'épidémie. En fait, les départements de la santé et les experts de la prévention et du contrôle de l'épidémie des deux parties restent toujours en communication sur la situation épidémique et la coopération dans ce domaine. La Chine continuera de partager sans réserve les informations et les expériences avec les États-Unis. Certaines provinces et villes chinoises, ainsi que des entreprises locales, ont déjà fait des dons de matériels médicaux aux États-Unis. La Chine comprend les difficultés auxquelles les États-Unis sont confrontés et est prête à apporter du soutien dans la mesure de ses capacités. Le Président Trump a exprimé ses remerciements à cet égard.

 Recommander à    Imprimer

L'adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie,Arrondissement Chao Yang, Pékin Code Postal 100701 Numéro de Téléphone:86-10-65961114