La Chine et l'Union européenne tiennent leur 9e Dialogue stratégique de haut niveau

2019/03/18

Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi et la Haute Représentante de l'Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Federica Mogherini ont co-présidé le 18 mars 2019 à Bruxelles le neuvième Dialogue stratégique de haut niveau Chine-UE.

« La Chine et l'UE sont des partenaires stratégiques globaux. Face à la situation internationale instable, les deux parties ont mené des communications et coopérations efficaces et joué un rôle de stabilisateur. Il s'agit de la responsabilité historique que doivent assumer la Chine et l'UE en tant que deux grandes forces du monde », a déclaré M. Wang. « La coopération entre la Chine et l'UE est meilleure que jamais, tant en termes de niveau que d'envergure. Mais il existe encore d'énormes potentiels. Il faut insister sur la coopération et le principe de "se focaliser sur les problèmes" et d'explorer sans cesse les nouveaux domaines et les nouvelles forces motrices pour les partenariats Chine-UE pour la paix, la croissance, la réforme et la civilisation, afin de faire progresser constamment le partenariat stratégique global sino-européen », a poursuivi M. Wang.

M. Wang a souligné trois points de vue : « Premièrement, la coopération est l'essence des relations sino-européennes. Malgré leurs divergences sur certaines questions, les deux parties s'accordent sur l'importance du développement des relations sino-européennes. Il n'existe pas de conflits d'intérêts fondamentaux entre la Chine et l'UE. Les deux parties peuvent non seulement rechercher leurs points communs en laissant de côté leurs divergences, mais doivent également accroître leurs points de convergence en réduisant leurs points de divergence, afin d'élargir sans cesse les intérêts communs et de multiplier les vues communes. Deuxièmement, le bénéfice mutuel constitue l'objectif de la coopération sino-européenne. La Chine souhaite que l'Europe devienne le premier bénéficiaire d'un nouveau cycle de réforme et d'ouverture de la Chine, et invite la partie européenne à participer à l'initiative "la Ceinture et la Route" et à mettre en synergie la stratégie de l'UE visant à relier l'Europe à l'Asie et cette initiative. Troisièmement, le respect des intérêts vitaux réciproques est un indice de la confiance entre les deux parties. La Chine souhaite que la partie européenne parle et agisse avec prudence en ce qui concerne les questions concernant les intérêts vitaux de la partie chinoise. La Chine est disposée à travailler avec l'UE pour continuer de développer les relations sino-européennes afin de profiter aux peuples des deux parties et d'apporter une contribution plus importante à la paix et au développement du monde. »

Pour sa part, Mme Mogherini a noté que, ces cinq dernières années, les relations UE-Chine ont connu un développement inédit, tant en envergure qu'en profondeur. « Les deux parties partagent la même position et des objectifs communs concernant l'opposition à l'unilatéralisme et au protectionnisme, et soutiennent l'ordre international centré sur l'Onu », a rappelé Mme Mogherini. « Aujourd'hui, le Ministre chinois des Affaires étrangères rencontrera pour la première fois ses homologues des 28 Etats membres de l'UE pour discuter davantage du renforcement de la coopération UE-Chine », a-t-elle poursuivi. « La partie européenne considère toujours la partie chinoise comme un partenaire stratégique majeur. Elle fait grand cas non seulement du poids économique de la Chine, mais également de son poids politique. La nouvelle politique de l'UE à l'égard de la Chine ne remplace pas la stratégie existante de l'UE pour la coopération avec la Chine. L'UE n'a pas l'intention d'entraver le développement de la Chine et ne saurait empêcher le développement de la Chine. L'UE souhaite voir la Chine jouer un rôle de leadership dans plus de domaines à travers le monde », a souligné Mme Mogherini. « Il existe des divergences entre l'UE et la Chine sur certaines questions. Cependant, la partie européenne envisage toujours le partenariat stratégique entre les deux parties dans une perspective de développement et de prospérité en commun », a indiqué la Haute Représentante. « La partie européenne continuera d'adhérer à la politique d'une seule Chine et cette position ne changera pas », a affirmé Mme Mogherini.

Mme Mogherini a déclaré que la partie européenne était disposée à œuvrer avec la partie chinoise pour promouvoir l'application des accords internationaux multilatéraux et intensifier leur coopération dans des dossiers tels que l'Accord de Paris sur le climat, l'Accord sur le nucléaire iranien, les Objectifs du développement durable et le développement de l'Afrique. « L'UE est prête à approfondir la connectivité entre l'Europe et la Chine, à étudier l'articulation de sa stratégie visant à relier l'Europe à l'Asie avec l'initiative "la Ceinture et la Route", et à intensifier la coopération dans les marchés tiers », a poursuivi Mme Mogherini. « L'UE souhaite renforcer sa coopération avec la Chine dans les domaines de la sécurité et de la défense », a fait savoir la Haute Représentante, avant de souligner que cette coopération ne visait aucune partie tierce. « L'UE et la Chine peuvent développer la coopération en matière de cyber-sécurité afin de garantir l'ouverture, la sécurité et la stabilité du cyberespace et d'établir un cyber-ordre fondé sur des règles », a suggéré Mme Mogherini.

Les deux parties ont échangé leurs points de vue au sujet de la situation internationale actuelle, de leurs relations avec les grands pays, ainsi que des questions internationales et régionales d'actualité.

 Recommander à    Imprimer

L'adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie,Arrondissement Chao Yang, Pékin Code Postal 100701 Numéro de Téléphone:86-10-65961114