Wang Yi préside un débat public du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur le conflit palestino-israélien

2021/05/17

Le 16 mai 2021, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a présidé un débat public du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur le conflit palestino-israélien. L'événement s'est tenu par liaison vidéo. Les Ministres des Affaires étrangères de Palestine, de Jordanie, d'Égypte, de Tunisie, de Norvège, d'Irlande et d'Algérie, un Vice-Ministre russe des Affaires étrangères, le représentant de la Ligue des États arabes (LEA), ainsi que les Représentants permanents d'Israël, des États-Unis, d'Estonie, du Viet Nam, du Mexique, du Kenya, du Royaume-Uni, d'Inde, du Niger, de Saint-Vincent-et-les Grenadines et de France ont participé à l'événement. António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, et Tor Wennesland, Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, ont présenté des informations à la conférence.

M. Wang a indiqué que l'escalade continue du conflit israélo-palestinien avait fait de nombreuses victimes, y compris des femmes et des enfants. Face à cette situation extrêmement critique et grave, le cessez-le-feu et l'arrêt des violences ne souffrent aucun retard. La communauté internationale doit prendre des actions d'urgence et faire de son mieux pour que la situation ne se détériore davantage, la région ne se plonge de nouveau dans les turbulences et la vie et la sécurité des populations locales soient protégées.

M. Wang a souligné que la question de la Palestine était depuis toujours au cœur du dossier du Moyen-Orient. Un Moyen-Orient instable rendra le monde instable. Ce n'est que lorsque la question de la Palestine sera résolue de manière globale, équitable et permanente que le Moyen-Orient pourra véritablement parvenir à une paix durable et à une sécurité générale. Face aux tensions actuelles, la Chine préconise ce qui suit :

Premièrement, le cessez-le-feu et l'arrêt des violences sont une urgence. La Chine condamne les actes de violence contre les civils, et exhorte une fois de plus les deux parties au conflit à cesser immédiatement leurs actions militaires et hostiles, à arrêter les actes susceptibles de détériorer la situation, y compris les frappes aériennes, les offensives terrestres et les tirs de roquettes. Israël doit en particulier faire preuve de retenue.

Deuxièmement, l'aide humanitaire est une urgence. Nous appelons Israël à respecter ses obligations dans le cadre des traités internationaux, à lever sans tarder le blocus imposé à Gaza, à garantir la sécurité et les droits des civils dans le territoire palestinien occupé, et à faciliter l'accès de l'aide humanitaire. La communauté internationale doit continuer à fournir l'aide humanitaire à la Palestine et l'ONU doit jouer son rôle de coordination afin d'éviter de graves catastrophes humanitaires.

Troisièmement, le soutien international est une obligation. Le Conseil de Sécurité doit prendre des actions énergiques face au conflit palestino-israélien, réaffirmer son appui ferme à la « solution à deux États » et encourager la désescalade rapide de la situation. En raison de l'obstruction d'un certain pays, le Conseil de Sécurité n'a pas pu s'exprimer d'une seule voix. Nous appelons les États-Unis à assumer leurs responsabilités, à prendre une position juste, et à soutenir le Conseil de Sécurité afin qu'il puisse jouer son rôle dans l'apaisement des tensions, la reconstruction de la confiance et un règlement politique. Nous soutenons également l'ONU, la LEA et l'Organisation de la coopération islamique (OCI) et d'autres pays ayant une influence majeure dans la région pour qu'ils jouent un rôle plus actif et déploient des efforts de promotion de la paix plus larges et plus efficaces.

Quatrièmement, la « solution à deux États » est l'issue fondamentale. En fin de compte, la question palestino-israélienne doit trouver un règlement durable sur la base de la « solution à deux États ». La justice est déjà en retard, elle ne doit pas être absente pour toujours. La Chine soutient la Palestine et Israël dans la reprise rapide des pourparlers de paix sur la base de la « solution à deux États », et l'établissement rapide d'un État palestinien souverain et indépendant fondé sur les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale, afin de réaliser fondamentalement la coexistence pacifique entre la Palestine et Israël et la coexistence harmonieuse entre les nations arabe et juive, et de parvenir à une paix durable au Moyen-Orient.

M. Wang a souligné que la Chine était un ami sincère du peuple palestinien. Dans les circonstances actuelles, la « proposition en quatre points » de la Chine sur le règlement de la question palestinienne, avancée par le Président chinois Xi Jinping en 2017, revêt davantage une signification pratique. Depuis sa présidence tournante du Conseil de Sécurité, la Chine, prenant la réponse aux tensions actuelles au Moyen-Orient comme la priorité des priorités, a promu l'examen de la question de la Palestine par le Conseil de Sécurité à plusieurs reprises. Nous redoublerons d'efforts pour promouvoir les pourparlers de paix et nous acquitter des fonctions en tant que Président du Conseil de Sécurité. Nous réitérerons notre invitation aux défenseurs de la paix palestiniens et israéliens en Chine pour dialoguer. Nous souhaitons également la bienvenue aux représentants palestiniens et israéliens pour des négociations directes en Chine.

M. Wang a déclaré que le peuple du monde regardait et l'Histoire enregistrait si l'ONU et le Conseil de Sécurité pourrait agir comme il faut. Nous devons faire preuve d'unité, nous tenir aux côtés de la paix, de la justice, de l'impartialité et de la conscience, nous tenir du côté juste de l'Histoire, et pratiquer le véritable multilatéralisme, afin de promouvoir un règlement rapide, intégral, juste et permanent de la question de la Palestine.

Les participants à la réunion ont remercié la Chine d'avoir présidé ce débat public, et appelé Israël et la Palestine à cesser immédiatement les combats et les violences, et à respecter les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité et le droit international pour favoriser une désescalade des tensions. Les parties concernées estiment que les membres du Conseil de Sécurité et la communauté internationale doivent s'exprimer d'une seule voix, faire progresser de manière juste le processus des négociations de paix entre la Palestine et Israël, et s'efforcer de promouvoir une coexistence pacifique entre les deux pays.

 Recommander à    Imprimer

L'adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie,Arrondissement Chao Yang, Pékin Code Postal 100701 Numéro de Téléphone:86-10-65961114