Conférence de presse du 17 mai 2019 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Lu Kang

2019/05/17

Sur invitation du Ministre des Affaires étrangères de la République du Tadjikistan, Sirojiddin Muhriddin, du Ministre des Affaires étrangères de la République kirghize, Chingiz Aidarbekov, du Minstre des Affaires étrangères de la République d'Azerbaïdjan, Elmar Mammadyarov, du Ministre géorgien des Affaires étrangères, David Zalkaliani, et du Ministre des Affaires étrangères de la République d'Arménie, Zohrab Mnatsakanyan, le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi effectuera une tournée de visites du 20 au 27 mai dans ces cinq pays et participera à la réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'Organisation de coopération de Shanghai prévue au Kirghizistan.

Q : Martin Lee, de Hong Kong, a rencontré hier le Secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo. M. Pompeo a exprimé son inquiétude vis-à-vis de l'état de droit à Hong Kong et de la modification de l'Ordonnance sur les criminels fugitifs. La Chine pense-t-elle qu'il s'agit d'une ingérence dans ses affaires intérieures ?

R : Je dois d'abord souligner que les affaires de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong sont purement des affaires intérieures de la Chine. Aucun autre pays, organisation ou individu n'a le droit de s'y immiscer. Les Etats-Unis doivent respecter les efforts déployés par le gouvernement de la RAS de Hong Kong pour modifier légalement ses ordonnances et améliorer son système juridique. Il est incorrect d'essayer de s'immiscer dans les affaires de Hong Kong de quelque manière que ce soit. Toute tentative d'incitation au chaos dans la RAS de Hong Kong en utilisant cette question ne gagnera aucun soutien et ne réussira pas.

Depuis la rétrocession de Hong Kong, les principes dits d'« un pays, deux systèmes », de « l'administration de Hong Kong par les Hongkongais » et de haut degré d'autonomie ont été sérieusement appliqués. Les droits et libertés des Hongkongais sont pleinement garantis. Ce sont des faits incontestables.

En modifiant l'Ordonnance sur les criminels fugitifs et l'Ordonnance sur l'entraide judiciaire en matière pénale, le gouvernement de la RAS vise à mieux traiter les cas individuels et à combler les lacunes du système juridique, afin que la RAS de Hong Kong puisse mieux coopérer avec les autres pays et régions dans le cadre du transfert des fugitifs et de l'entraide judiciaire en matière pénale. Cela favorisera les efforts concertés dans la lutte contre les crimes et le maintien de l'état de droit, et permettra d'éviter que Hong Kong devienne un refuge pour les criminels. Je peux vous assurer que le gouvernement central chinois soutient fermement le gouvernement de la RAS de Hong Kong dans le cadre de la modification des ordonnances concernées.

Q : Selon les médias, interrogé sur les restrictions imposées par les Etats-Unis aux sociétés de technologie chinoises dans la construction du réseau 5G, le Président français Emmanuel Macron a déclaré le 16 mai qu'il était inapproprié de lancer maintenant une guerre technologique ou une guerre commerciale vis-à-vis de quelque pays que ce soit, que la France s'attachait au multilatéralisme, préconisait la coopération et ne cherchait pas à bloquer Huawei ou toute autre entreprise. Nous savons que vous avez critiqué les Etats-Unis pour leurs restrictions imposées sur Huawei. Comment la Chine envisage-t-elle les différentes positions des Etats-Unis et des pays européens ?

R : Nous avons pris note des remarques du Président Macron et nous nous félicitons de l'attitude impartiale de la partie française à l'égard de la participation des entreprises de technologie chinoises dans la construction du réseau 5G.

Le Premier ministre Li Keqiang a récemment participé à la 21e réunion des dirigeants Chine-UE en Europe. Dans une déclaration commune publiée à cette occasion, la Chine et l'UE se sont félicitées des progrès du dialogue et des échanges entre les deux parties dans le domaine de la 5G. Les deux parties ont également organisé avec succès leur quatrième dialogue sur la coopération en matière d'innovation et ont confirmé leur intention de renouveler l'Accord de coopération scientifique et technologique entre la Chine et l'Union européenne, en promouvant davantage la coopération bilatérale en matière d'innovation scientifique et technologique.

À l'ère de la mondialisation, le développement et l'utilisation de la technologie 5G sont tributaires des échanges et de la coopération entre les différents pays du monde. Cependant, pour des raisons politiques, les Etats-Unis choisissent de perturber le développement et l'utilisation de la 5G et la coopération en la matière, en abusant des normes de sécurité nationale pour politiser cette question et en adoptant des mesures discriminatoires pour réprimer certaines entreprises. Une telle pratique sape non seulement le développement de la 5G, mais va également à l'encontre du principe de concurrence loyale et des intérêts de tous les pays.

Nous encourageons davantage de pays à faire des choix politiques de manière indépendante, sur la base des faits et conformément à leurs propres intérêts, et à œuvrer ensemble à la préservation d'un environnement de marché juste, équitable et non discriminatoire.

Q : Selon les médias, le Ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Zarif, effectue une visite en Chine ce vendredi. Il rencontrera le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi. Pourriez-vous nous donner des détails sur cette rencontre ? Et quelles questions seront abordées ?

R : La Chine et l'Iran entretiennent des échanges amicaux. Nous échangeons souvent des points de vue sur les relations bilatérales et les questions d'intérêt commun. Je peux confirmer que le Ministre des Affaires étrangères Zarif entame sa visite en Chine aujourd'hui et rencontrera le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi. Plus d'informations sur sa visite seront publiées en temps voulu.

Q : Le Ministre italien des Politiques agricoles, alimentaires et forestières, Gian Marco Centinaio, a déclaré dans une interview à la presse que les projets dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route » proposée par la Chine n'étaient pas du tout dangereux et que le renforcement des relations avec la Chine était un choix charmant pour l'Italie. La Chine a-t-elle des commentaires à faire à ce propos ?

R : Nous avons pris note des reportages concernés et nous apprécions les remarques du Ministre Centinaio.

La Chine et l'Italie se situent aux deux extrémités de l'ancienne Route de la Soie. Lors de la récente visite d'Etat du Président Xi Jinping en Italie, les deux parties ont signé un mémorandum d'accord sur la construction conjointe de « la Ceinture et la Route », ce qui contribuera davantage à l'approfondissement de la coopération bilatérale dans un large éventail de domaines. L'Italie a participé à la coopération dans le cadre de la construction conjointe de « la Ceinture et la Route », car elle voit les opportunités offertes par le développement de la Chine et les perspectives prometteuses de la coopération sino-italienne. Je pense que c'est le charme décrit par le Ministre Centinaio dans le renforcement des relations sino-italiennes.

Q : Selon des reportages, le gouvernement norvégien est en train d'offrir ses bons offices en faveur d'un dialogue entre le gouvernement vénézuélien et l'opposition. Quel est votre commentaire ?

R : Nous avons noté des reportages à ce sujet. L'essence de la question du Venezuela est de savoir s'il faut respecter la Charte des Nations unies et la norme fondamentale des relations internationales consistant à ne pas s'ingérer dans les affaires intérieures d'autres pays. La position de la Chine sur la question du Venezuela est cohérente et claire. Adhérant à la Charte des Nations unies et aux normes fondamentales régissant les relations internationales, la Chine maintient que cette question devra être résolue de manière indépendante par le gouvernement vénézuélien et l'opposition dans le cadre de la constitution, par le biais d'un dialogue politique inclusif. Nous espérons que la communauté internationale pourra respecter le droit international et faire des efforts constructifs pour aider les parties concernées à aller dans le même sens, afin de parvenir rapidement à un règlement politique. Nous nous félicitons des efforts déployés par la Norvège pour faciliter le dialogue.

La Chine est disposée à maintenir la communication et la coordination avec toutes les parties pour jouer un rôle favorable à la paix et aux pourparlers, afin de trouver une solution pacifique à la question du Venezuela pour sauvegarder l'équité et la justice internationales, ainsi que la paix et la stabilité au Venezuela et dans la région.

Q : L'ancien Premier ministre australien Hawke est récemment décédé. Comment la Chine appréciait-elle M. Hawke ?

R : M. Hawke a veillé pendant longtemps sur le développement des relations entre la Chine et l'Australie en le soutenant. Il a largement contribué aux échanges et à la coopération bilatéraux et a joué un rôle clé dans l'intégration économique de la région Asie-Pacifique et la coopération régionale. Nous déplorons le décès de M. Hawke et exprimons nos sincères condoléances à sa famille.

Q : Le 16 mai, le Département américain du Commerce a officiellement placé Huawei et ses 68 filiales sur la Liste des entités du département. La Chine a-t-elle des commentaires à faire à ce sujet ?

R : Mon collègue du Ministère du Commerce et moi-même avons tous deux répondu clairement à cette question hier. Nous pensons que cette pratique de la part des Etats-Unis est erronée. Pour des motifs politiques, les Etats-Unis abusent des mesures de contrôle des exportations et prennent des mesures discriminatoires à l'encontre de certaines entreprises tout en faisant de la « sécurité nationale » un leitmotiv fourre-tout. Cela va tout à fait à l'encontre des règles du marché et du principe d'équité, et n'est pas conforme aux intérêts des Etats-Unis. Il est naturel que la Chine prenne toutes les mesures nécessaires pour protéger les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises.

Q : Les médias chinois semblent indiquer que les nouvelles négociations économiques et commerciales avec les Etats-Unis sont actuellement suspendues. Est-ce aussi la position officielle ? Est-il possible que le Président Xi Jinping rencontre le Président Donald Trump au sommet du G20 prévu au Japon ?

R : Pour répondre à votre deuxième question, comme nous l'avons dit ici, les deux chefs d'Etat restent en contact par divers moyens. Je n'ai aucune information à vous communiquer pour le moment.

En ce qui concerne votre première question, j'ai présenté hier la position de la Chine. En principe, la partie chinoise encourage le règlement des différends entre les deux pays par le dialogue et la consultation. Ce principe s'applique également aux relations économiques et commerciales sino-américaines.

Comme nous le pensons, il faut de la sincérité pour donner du sens à une consultation. Vu ce que les Etats-Unis ont fait lors de discussions précédentes, il y a deux choses que nous devons clarifier. Premièrement, les principes de respect mutuel, d'égalité et de bénéfice mutuel doivent être respectés. Deuxièmement, les engagements doivent être honorés.

Q : L'architecte de renommée mondiale d'origine chinoise Ieoh Ming Pei est décédé hier. Avez-vous un commentaire à faire ?

R : En tant qu'architecte de renommée mondiale d'origine chinoise, M. Ieoh Ming Pei a grandement contribué à la compréhension mutuelle entre les peuples chinois et américain, ainsi qu'aux échanges et à l'inspiration mutuelle entre les cultures orientale et occidentale. Nous déplorons le décès de M. Pei et exprimons nos sincères condoléances à sa famille.

Q : On dit que la visite du Président Xi Jinping au Japon prévue cet automne pourrait être reportée à l'année prochaine. Pourriez-vous confirmer cela ?

R : Je n'ai rien à dire à ce sujet. Les échanges de haut niveau jouent certainement un rôle moteur dans le développement des relations sino-japonaises. J'espère que les deux parties pourront conjuguer leurs efforts pour créer une atmosphère et un environnement favorables.

 Recommander à    Imprimer

L'adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie,Arrondissement Chao Yang, Pékin Code Postal 100701 Numéro de Téléphone:86-10-65961114