DÉFENDRE L'ÉQUITÉ ET LA JUSTICE INTERNATIONALES ET PROMOUVOIR LE PROCESSUS DE PAIX AU MOYEN-ORIENT

2020/06/25

-Intervention de S.E.M. Wang Yi
Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères
de la République populaire de Chine
à la visioconférence publique du Conseil de Sécurité sur
le Moyen-Orient, y compris la question palestinienne

24 juin 2020

Monsieur le Président,
Chers collègues,

La Chine salue l'initiative du Conseil de Sécurité de tenir cette visioconférence publique sur le Moyen-Orient, y compris la question palestinienne. La question palestinienne, qui traîne depuis plus de 70 ans, interpelle la conscience humaine et la justice internationale. Malgré l'enchaînement des autres points chauds régionaux, la question palestinienne demeure au cœur de la situation au Moyen-Orient. Le règlement juste et équitable de cette question est une condition préalable à la paix et à la stabilité durables dans la région.

Ces derniers temps, les tensions persistantes entre la Palestine et Israël ont mis le processus de paix en danger et augmenté le risque de conflits régionaux, ce qui est profondément préoccupant. Une telle situation montre d'autant plus la pertinence de la proposition en quatre points que le Président Xi Jinping a avancée en 2017 sur la question palestinienne. Sur cette base, je voudrais souligner les quatre points suivants :

Premièrement, le consensus international ne doit pas être enfreint. La « solution à deux États » est la ligne rouge de la justice internationale. Sur cette question, il ne faut pas faire marche arrière. La Chine soutient la création d'un État palestinien indépendant et pleinement souverain sur la base des frontières de 1967 et ayant Jérusalem-Est comme capitale. C'est un droit inaliénable du peuple palestinien, droit à ne pas négocier. Dans le même temps, le droit d'Israël à la survie et ses préoccupations légitimes en matière de sécurité doivent être pleinement respectés. Les résolutions concernées des Nations Unies, le principe de « la terre contre la paix » et la « solution à deux États » donnent l'orientation à suivre et incarnent la sagesse et l'engagement des générations successives. Ce sont des jalons importants marquant le processus de paix au Moyen-Orient et, plus encore, le fondement même pour régler la question palestinienne. Aussi doivent-ils être observés et réaffirmés.

Deuxièmement, le dialogue de paix ne doit pas être abandonné. La Palestine et Israël sont et demeureront voisins l'un de l'autre. Chercher à s'assurer la sécurité absolue par des actions unilatérales ne fera qu'aggraver les tensions et saper la confiance mutuelle. La seule voie viable est de faire en sorte que la Palestine et Israël reprennent le dialogue sur un pied d'égalité le plus tôt possible pour reconstruire la confiance mutuelle, aplanir les divergences et trouver une solution leur permettant de vivre côte à côte en paix. La question des colonies est l'un des sujets clés dans les négociations sur le statut final de la Palestine. Le Conseil de Sécurité a depuis longtemps affirmé clairement que la construction des colonies de peuplement constituait une violation du droit international. Il faut régler dans les meilleurs délais la question des territoires occupés en Cisjordanie conformément aux résolutions pertinentes des Nations Unies et délimiter les frontières finales entre la Palestine et Israël par des négociations de paix. La Chine appelle toutes les parties concernées à persévérer dans le choix stratégique des pourparlers de paix, à en préserver les fruits obtenus jusqu'ici et à s'abstenir de toute action susceptible d'aggraver les tensions entre la Palestine et Israël.

Troisièmement, le soutien international ne doit pas être relâché. La question palestinienne, au lieu d'être marginalisée, doit rester au cœur de l'agenda international. La communauté internationale, notamment les pays ayant de l'influence sur la Palestine et Israël, doit tenir une position objective et impartiale, œuvrer activement pour la paix et la reprise des pourparlers et travailler sincèrement à faire avancer le processus de paix au Moyen-Orient. Ce n'est que lorsque sont écoutées les voix des pays de la région, celle de la Palestine en particulier, et prises en compte les préoccupations de toutes les parties que l'on peut obtenir le consensus le plus large possible. Les solutions s'écartant de la voie de la paix n'apporteront pas de paix durable au Moyen-Orient. La Chine soutient l'appel du Président Abbas à l'organisation d'une conférence internationale de paix et à l'établissement d'un mécanisme multilatéral élargi pour la paix, et réfléchira favorablement à une participation de manière appropriée.

Quatrièmement, les questions humanitaires ne doivent pas être négligées. La COVID-19 a rendu la situation économique et humanitaire en Palestine encore plus difficile. Il est impératif de lever rapidement le blocus sur la bande de Gaza et de remplir effectivement les obligations prévues dans le Protocole de Paris et d'autres traités internationaux. La Chine salue les efforts déployés par l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) visant à améliorer la situation humanitaire pour les réfugiés palestiniens et à atténuer la pression des pays d'accueil, et appelle la communauté internationale à soutenir la Palestine dans son développement économique, à faciliter le travail de l'UNRWA et à contribuer à l'amélioration de la situation humanitaire en Palestine. Nous nous opposons au recours à la menace de couper l'aide comme moyen de pression.

Monsieur le Président,

La Chine est une amie sincère du peuple palestinien. Nous suivons toujours de très près le processus de paix au Moyen-Orient, défendons fermement la justice et l'équité internationales et soutenons tout effort permettant une désescalade de la situation. Face aux impacts de la COVID-19, la Chine a fourni à la Palestine des matériels médicaux tels que des kits de dépistage, des masques, des combinaisons de protection et a envoyé récemment une équipe d'experts sur place pour partager toutes les expériences en matière de contrôle, de dépistage et de traitement et accompagner la population locale dans sa lutte contre la maladie. Très attachée au rôle de l'UNRWA, la Chine lui fera un don d'un million de dollars US cette année, fournira des matériels nécessaires à ses institutions médicales affiliées, et offrira, à travers l'UNRWA, des équipements de protection individuelle à la Palestine et à des réfugiés palestiniens en Jordanie, au Liban et en Syrie. La Chine continuera d'accorder, autant qu'elle peut, du soutien et de l'aide à la partie palestinienne.

Monsieur le Président,

Le Moyen-Orient se trouve de nouveau à la croisée des chemins entre paix et turbulences. Le Conseil de Sécurité, assumant la plus grande responsabilité en matière de maintien de la paix et de la sécurité dans le monde, devrait et doit se tenir du côté de la paix, de la justice, de l'équité et de la conscience et jouer le rôle qui lui revient dans la recherche d'une solution globale, juste et durable à la question palestinienne.

Je vous remercie.

 Recommander à    Imprimer

L'adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie,Arrondissement Chao Yang, Pékin Code Postal 100701 Numéro de Téléphone:86-10-65961114